Maroc

Hotels Maroc - Vacances Maroc - Sejour Maroc

Maroc : les top régions pour votre sejour
séjour Maroc

Maroc : vos 10 hôtels préférés


Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
à Agadir
5,4 /6
note moyenne sur 104 avis
état de l'hôtel
à proximité de la plage
Personnel aimable
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
5,7 /6
note moyenne sur 33 avis
Convivialité pour les familles
Possibilité de sorties à proximité
Bonne maîtrise des langues étrangères
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
à Agadir
5,3 /6
note moyenne sur 983 avis
Convivialité pour les familles
à proximité de la plage
Personnel aimable
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
à Agadir
5,1 /6
note moyenne sur 501 avis
Convivialité pour les familles
à proximité de la plage
Personnel aimable
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
à Saidia
5,4 /6
note moyenne sur 50 avis
Convivialité pour les familles
à proximité de la plage
Bonne maîtrise des langues étrangères
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
à Agadir
5,0 /6
note moyenne sur 58 avis
Propreté générale
Personnel aimable
Propreté au restaurant
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
5,0 /6
note moyenne sur 90 avis
Convivialité pour les familles
Personnel aimable
Repas varié
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
à Agadir
5,0 /6
note moyenne sur 227 avis
Propreté générale
à proximité de la plage
Bonne maîtrise des langues étrangères
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
5,3 /6
note moyenne sur 55 avis
Propreté générale
Commerces à proximité
Personnel aimable
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
5,7 /6
note moyenne sur 33 avis
Convivialité pour les familles
Commerces à proximité
Personnel aimable
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

2 134 avis sur les hôtels Maroc avec une note moyenne de 5.3 sur 6 2134 5

Maroc : vos endroits préférés

Maroc : récits de voyage

De part son authenticité, son soleil toute l’année et son paysage unique, le Maroc reste une destination in... Lire la suite
« Ce qui embellit ledésert, c'est qu'il cache un puit quelque part »,Antoine de Saint Exupéry – Le Petit Pr... Lire la suite

Maroc : je prépare mon séjour


Avant de partir

Version retravaillée par Sarah2011
A la frontière / visa
 
Pour passer la frontière marocaine, vous devez être en possession d'un passeport en vigueur et valide pendant au moins six mois à compter de la date d’entrée dans le pays. Les espagnols qui vont en vacances au Maroc, n'ont pas besoin d'obtenir un visa si le séjour ne dépasse pas 90 jours.

A l'arrivée, vous devrez remplir un formulaire en français, anglais ou arabe contenant vos informations personnelles, les informations concernant votre séjour, l'adresse de l'hôtel ou du lieu où vous logez durant vos vacances au Maroc. En quittant le pays, il vous faudra présenter le formulaire tamponné.

Vaccins

Pour entrer au Maroc, aucun vaccin particulier n'est requis. Cependant, pour votre propre sécurité, il est recommandé d'être vacciné contre la jaunisse pour éviter toute intoxication alimentaire. Les plats que vous pouvez acheter dans les rues ne remplissent, en effet, pas toujours les conditions d'hygi...
Version retravaillée par Sarah2011
A la frontière / visa
 
Pour passer la frontière marocaine, vous devez être en possession d'un passeport en vigueur et valide pendant au moins six mois à compter de la date d’entrée dans le pays. Les espagnols qui vont en vacances au Maroc, n'ont pas besoin d'obtenir un visa si le séjour ne dépasse pas 90 jours.

A l'arrivée, vous devrez remplir un formulaire en français, anglais ou arabe contenant vos informations personnelles, les informations concernant votre séjour, l'adresse de l'hôtel ou du lieu où vous logez durant vos vacances au Maroc. En quittant le pays, il vous faudra présenter le formulaire tamponné.

Vaccins

Pour entrer au Maroc, aucun vaccin particulier n'est requis. Cependant, pour votre propre sécurité, il est recommandé d'être vacciné contre la jaunisse pour éviter toute intoxication alimentaire. Les plats que vous pouvez acheter dans les rues ne remplissent, en effet, pas toujours les conditions d'hygiène. Soyez donc vigilents même si vous êtes en vacances au Maroc.

Par conséquent, si vous souhaitiez goûter aux spécialités locales, il vaut mieux vous abstenir. Il est également conseillé d'emporter une trousse à pharmacie contenant des médicaments anti diarrhéiques et contre les maux de ventre. Les touristes ont tendance à souffrir de problèmes digestifs en raison de leur flore intestinale différente. De plus, ne buvez pas d'eau si elle n'a pas été préalablement portée à ébullition et évitez les fruits ou légumes qui n'ont pas été correctement lavés.


Climat / Quand partir?

Le climat est variable d'une région à l'autre. La côte Atlantique est caractérisée par des températures relativement basses dues aux courants froids venant des Iles Canaries.
En juillet et en août, il fait très chaud et ensoleillé. Le printemps et l'automne sont souvent plus froids, avec beaucoup de vent comme c'est le cas en Afrique. La saison des pluies s'étend d'octobre à mars, mais la pluie tombe principalement au mois de novembre.

Les températures au centre du pays sont plus élevées, comme à Marrakech où elles atteignent généralement 40° C. Le printemps, l'hiver et l'automne sont des saisons pluvieuses. Le climat sur l'Atlas est plus variable.

Dans les montagnes, il pleut et neige en hiver et il fait aussi très froid. En été, il peut faire chaud.

Au sud du pays, près du Sahara, la température la plus chaude peut atteindre 50° C. En juillet et en août, cela devient presque insupportable. A noter également, les importantes variations de températures qui ont lieu en automne et au printemps entre la journée et la nuit. En hiver, le thermomètre descend en dessous de zéro certains jours. Le printemps semble être la meilleure saison pour se rendre à Jesieniasa sans souffrir de la chaleur. Au printemps, la nature fleurit après les pluies et le pays se recouvre d'une végétation abondante. Il peut aussi arriver qu'il pleuve à cette époque.

Monnaie

La monnaie du Maroc est le dirham. Il est uniquement possible d'échanger l'argent une fois dans le pays. Notez également que seul les dollars et les euros peuvent être échangés. En quittant le pays, il faut présenter le reçu où figure le montant de la transaction.

Langue

La langue officielle du Maroc est l'arabe mais les gens parlent un dialecte marocain issu de l'arabe.
Il est très utile de connaître le français en raison de l'histoire du pays. Le Maroc était, en effet, sous protectorat français et, jusqu'à récemment, le français était la langue enseignée à l'école. Dans le nord du pays, les habitants parlent également le castillan et dans les zones reculées de montagnes, beaucoup de personnes parlent la langue berbère.

Réseau téléphonique

Le voltage est de 220 V.

Informations générales

Version retravaillée par Sarah2011
Coutumes et traditions

Les Berbères sont le peuple natif du Maroc. Ils surprennent par leur beauté, leurs yeux bleus et leurs cheveux blonds ou roux. La conquête du Maroc par les Arabes marque un tournant dans l'histoire du pays. Depuis cette époque, la population a été soumise à une islamisation intense, encore palpable dans la culture marocaine actuelle.

Au cours du XIVe siècle, les espagnols et les portugais colonisèrent la côte du Maroc. Les zones voisines du Détroit de Gibraltar, considérées comme un point stratégique, soulevèrent quant à elles les intérêts de la France et de la Grande-Bretagne. En 1666, le sultan le plus important de l'histoire, Moulay Ismail, accéda au pouvoir pour gouverner d’une main de fer et fonda la nouvelle capitale, Meknès. S’il entretint de bonnes relations avec la France, il souhaitait, en revanche se libérer des colonies anglaises et espagnoles. En 1912, la France devint le protectorat du Maroc. Les ...
Version retravaillée par Sarah2011
Coutumes et traditions

Les Berbères sont le peuple natif du Maroc. Ils surprennent par leur beauté, leurs yeux bleus et leurs cheveux blonds ou roux. La conquête du Maroc par les Arabes marque un tournant dans l'histoire du pays. Depuis cette époque, la population a été soumise à une islamisation intense, encore palpable dans la culture marocaine actuelle.

Au cours du XIVe siècle, les espagnols et les portugais colonisèrent la côte du Maroc. Les zones voisines du Détroit de Gibraltar, considérées comme un point stratégique, soulevèrent quant à elles les intérêts de la France et de la Grande-Bretagne. En 1666, le sultan le plus important de l'histoire, Moulay Ismail, accéda au pouvoir pour gouverner d’une main de fer et fonda la nouvelle capitale, Meknès. S’il entretint de bonnes relations avec la France, il souhaitait, en revanche se libérer des colonies anglaises et espagnoles. En 1912, la France devint le protectorat du Maroc. Les régions du Nord, le Sahara occidental inclu, étaient alors aux mains des espagnoles et Tanger fut déclarée zone internationale. La souveraineté française prit fin en 1956, quand le Maroc, soutenu par les gouvernements des Etats-Unis et de Grande-Bretagne, déclara son indépendance. L'Espagne renonça à la souveraineté de toutes ses colonies à l'exception de Ceuta et Melilla. Quant au conflit relatif au Sahara occidental, il se poursuit encore aujourd'hui étant donné que le Maroc l'occupe sans l'accord des Nations Unies ni d'aucun autre pays.

Mentalité

Les marocains sont très influencés par la religion. Ils pensent qu'Allah est tout-puissant et que la vie se déroule selon ses désirs. Il existe de nombreuses différences sociales entre les hommes et les femmes. En effet, elles doivent s'occuper des enfants et de la maison tandis que les hommes travaillent et peuvent pendant leur temps libre aller faire la fête, se retrouver dans les cafés ou dans des salons de thé. Les femmes sont aussi sensées respecter certaines règles. Il leur est, par exemple, interdit de se rendre dans des lieux où les hommes se réunissent et doivent s'habiller de manière à cacher leur corps. Or si ces règles sont moins strictes dans les grandes villes, elles les respectent malgré tout.

Le Ramadan se pratique toujours au Maroc. Au cours de cette période, hommes et femmes se soumettent au jeûne et il leur est interdit de fumer, de se parfumer ou d'avoir des relations sexuelles jusqu'au coucher du soleil. Beaucoup de restaurants sont fermés durant la journée et le nombre d'heures travaillées est réduit. Les gens sont généralement stressés et fatigués par cette situation. C'est notamment pour ces raisons que les touristes évitent ce moment pour se rendre au Maroc pour leurs vacances.

Généralement, les marocains sont très aimables avec les étrangers et sont disposés à les accueillir chez eux. Cependant, il vaut mieux éviter de parler de religion, du conflit du Sahara ou de sexe. N'hésitez pas à parler avec les marocains et faire connaissance pendant vos vacances au Maroc.

Religion

Au Maroc, 98% des gens pratiquent l'Islam. On compte environ 10 000 juifs et quelque 100 000 chrétiens. Comme la majorité des personnes est musulmane, tous suivent les principes de l'Islam.
Un jour normal est caractérisé par cinq appels à la prière qui sont annoncés par le muezzin du haut de son minaret. L’époque du Ramadan est très importante (voir plus haut pour plus de détails). Les jours semblent très longs mais que les nuits sont belles!

Se déplacer

Version retravaillée par Sarah2011
Aéroports / Location de voitures

La majorité des sociétés de location de voitures se trouve à Agadir, Marrakech et Casablanca.
Dans les coins touristiques, presque tous les hôtels mettent à disposition un service de location. Le prix pour un véhicule revient à 330 dirham la journée. Les voitures tout terrain sont plus chères, mais elles sont souvent très utiles dans les endroits habituellement inaccessibles avec une voiture ordinaire. Lisez attentivement les termes de l'assurance.
Si vous trouverez des stations service dans les grandes villes et le long des axes principaux, attention, cependant, elles se font plus rares à l'est et au sud du pays. Les stations service de montagne ou situées dans le désert sont très éloignées l'une de l'autre, soyez donc prudent.

Les aéroports internationaux se situent à Casablanca, Marrakech, Fès et aussi Agadir (où se rendent la plupart des lignes low-cost). Il est donc très facile de venir en vac...
Version retravaillée par Sarah2011
Aéroports / Location de voitures

La majorité des sociétés de location de voitures se trouve à Agadir, Marrakech et Casablanca.
Dans les coins touristiques, presque tous les hôtels mettent à disposition un service de location. Le prix pour un véhicule revient à 330 dirham la journée. Les voitures tout terrain sont plus chères, mais elles sont souvent très utiles dans les endroits habituellement inaccessibles avec une voiture ordinaire. Lisez attentivement les termes de l'assurance.
Si vous trouverez des stations service dans les grandes villes et le long des axes principaux, attention, cependant, elles se font plus rares à l'est et au sud du pays. Les stations service de montagne ou situées dans le désert sont très éloignées l'une de l'autre, soyez donc prudent.

Les aéroports internationaux se situent à Casablanca, Marrakech, Fès et aussi Agadir (où se rendent la plupart des lignes low-cost). Il est donc très facile de venir en vacances à Maroc.

Transports en commun

Le bus est le moyen de transport le plus développé. Il est possible de voyager avec des transports publics ou privés. En général, les bus publics partent de plusieurs stations et les billets peuvent s'acheter au guichet. Tout bagage est facturé, mais cela reste bon marché. Les opérateurs privés sont généralement moins chers. Cependant, il n'est pas toujours facile de trouver le bon arrêt de bus. Vous pouvez vous rendre à Rabat, Casablanca, Marrakech, Meknès, Fès et Tanger en train express ou normal et selon la classe, vous pourrez bénéficier de l'air conditionné. Les voyages en train sont plus rapides que ceux en bus et les prix plus élevés. A noter, le réseau ferroviaire est toujours en construction.

Taxis / Infrastructure

Vous aurez le choix entre des petits ou des grands taxis qui peuvent contenir jusqu'à six personnes. L'avantage des taxis consiste à pouvoir se rendre dans des endroits qui ne sont pas desservis par les bus. Si vous êtes plusieurs, cela revient moins cher. Pensez à négocier le prix avant de monter à bord, car les chauffeurs n'utilisent pas forcement le compteur. Sachez qu'il existe également des opérateurs de taxis dans les villes.

Les routes sont bonnes à l'ouest du pays tout au long de la côte Atlantique et au nord, entre les grandes villes. Les autoroutes sont également en bon état entre Tanger, Rabat, Casablanca et El Jadida, Meknès et Fès. Les péages sont à des prix raisonnables. Les routes dans les villes sont, en revanche, de mauvaises qualités et il arrive que certains endroits ne soient pas goudronnés. Pour vous rendre dans les montagnes ou le désert, vous aurez besoin d'une voiture tout terrain.

Vivre & découvrir

La dernière version a été travaillée par le représentant de la destination „HC“
Evénements

En dehors des fêtes nationales et religieuses, le calendrier marocain regorge d'événements culturels. L'été est l'occasion d'une quantité de fêtes. En juin, le Festival de musique de Gnawa est organisé à Essaouira et fin du mois, début du mois de juillet, a lieu le Festival de Cereza à Sefrou. Le Festival de Rabat et celui de Casablanca sont encore d'autres exemples. En août, se tiennent également d'importantes fêtes religieuses.


Gastronomie

Un des ingrédients les plus traditionnels de la cuisine marocaine est le couscous qui peut se préparer de plusieurs manières. On le sert souvent avec des légumes, des oignons, des poivrons, des tomates, des carottes, ou avec de la viande d'agneau par exemple. La majorité des plats se préparent en tajine, une céramique dotée d’un couvercle conique. Le chutney est également très populaire et se compose d'huile d'olive, de piment, d'ail et de coriandre. Durant le Ramadan, on c...
La dernière version a été travaillée par le représentant de la destination „HC“
Evénements

En dehors des fêtes nationales et religieuses, le calendrier marocain regorge d'événements culturels. L'été est l'occasion d'une quantité de fêtes. En juin, le Festival de musique de Gnawa est organisé à Essaouira et fin du mois, début du mois de juillet, a lieu le Festival de Cereza à Sefrou. Le Festival de Rabat et celui de Casablanca sont encore d'autres exemples. En août, se tiennent également d'importantes fêtes religieuses.


Gastronomie

Un des ingrédients les plus traditionnels de la cuisine marocaine est le couscous qui peut se préparer de plusieurs manières. On le sert souvent avec des légumes, des oignons, des poivrons, des tomates, des carottes, ou avec de la viande d'agneau par exemple. La majorité des plats se préparent en tajine, une céramique dotée d’un couvercle conique. Le chutney est également très populaire et se compose d'huile d'olive, de piment, d'ail et de coriandre. Durant le Ramadan, on cuisine également une soupe de pois chiche. Laissez-vous tenter par les délicieuses huiles, le fromage et les gâteaux locaux. Ne passez pas à côté d'un thé marocain, avec beaucoup de menthe et de sucre. Et si vous aimez les petites douceurs, ne vous privez pas de baklawas, de nougat et de fruits secs.


Mode de vie

Le Maroc est considéré comme l'un des pays les plus modernes d'Afrique. Les conditions sociales s'améliorent encore aujourd'hui et l'égalité de la femme reconnue en 2004, marque une grande étape dans la tradition musulmane. Malgré cette nouvelle loi, la mentalité de la plupart des femmes reste inchangée. Le pays reste divisé en deux : une partie caractérisée par la modernité, l'autre peu développée, dépourvue du confort élémentaire tel que l'eau courante et électricité. La migration des personnes pauvres vers les villes a engendré des quartiers de bidonvilles dans les grandes villes. Par ailleurs, il subsiste des villages dans les montagnes, où les gens (notamment les Berbères) vivent toujours selon les règles traditionnelles tout le contraire de la vie dans les métropoles, telles que Casablanca, Rabat et Tanger.


Monuments

Nous vous recommandons vivement la visite des villes historiques du Maroc telles que Meknès, Fès et Marrakech. Fès, celle qui fut la première capitale du Maroc, a tout du charme oriental et rivalise de beauté avec Meknès. Le mausolée de Moulay Ismail et les ruines romaines de l'ancienne capitale de la province, près de Volubilis sont tant de merveilles à découvrir. Marrakech, quant à elle, est une ville unique. Prenez aussi le temps d'aller dans le désert pour passer la nuit sous une tente de bédouins ou aller voir les montagnes du Haut Atlas et admirer les gorges du Dadès et du Todgha, ou pourquoi pas gravir le sommet du Maroc.

Maroc: guide de voyage

Maroc

Un pays comme le Maroc ne se décrit pas, ne se raconte pas. Bien sûr une fiche technique peut en être dressée. Le Maroc se situe à l’extrémité Nord-Ouest du continent africain. Il est bordé par la mer Méditerranée, l’océan Atlantique, l’Algérie et la Mauritanie. Très proche de l’Europe, il n’en est séparé que par le détroit de Gibraltar. La population du Maroc dépasse aujourd’hui les 23 000 000 d’habitants. Le climat y est tempéré chaud. La forme de gouvernement est une monarchie constitutionnelle démocratique et sociale. Le multipartisme est garanti. L’Islam est religion d’Etat et la liberté du culte est assurée. La langue officielle est l’arabe.
Cette énumération que l’on peut prolonger et détailler à loisir est cependant incapable de révéler ce qui a fait et ce qui fait la spécificité du pays. Elle est insuffisante pour donner une idée sur le résultat de la lente construction et de la patiente œuvre du temps et des hommes. Elle est inadaptée pour refléter la beauté du coucher de soleil admiré à Marrakech ou l’odeur des roses qui embaume l’atmosphère de Kelaâ Megouna pendant le mois de février. Aucune description ne peut restituer la saveur du thé à la menthe, l’ambiance animée des souks, la générosité qui se déploie lors des moussems, la piété que dégage le mausolée Mohammed V à Rabat ou la Zaouiya Nassiriya à Tamgroute, l’élan exprimé lors de la résistance à l’occupation étrangère dans la bataille des trois Rois ou à l’ occasion de la lutte pour l’indépendance sous l’égide de celui qu’on appelait encore le Sultan Ben Youssef, la solidarité exprimée lors de la construction de la route de l’unité, de la reconstruction d’Agadir, après les crues de l’oued Ziz, pendant la glorieuse marche verte ou tout récemment encore pour contribuer à l’édification de la mosquée Hassan II à Casablanca.
C’est cela le Maroc. Un peuple uni, déterminé et solidaire. Un peuple prêt à relever les défis que la géographie ou que l’histoire lui imposent. A cet égard, les ruines de Lixus, la ville de Moulay Idriss Zerhoun ou celle de Rissani sont beaucoup plus significatives que ne peut l’être toute autre ville moderne. Agdz, village inflexible face à la modernité assaillante exprime davantage le Maroc éternel que ne peuvent le faire les stations balnéaires de la façade méditerranéenne. La réplique peut-elle concurrencer ou égaler l’original en profondeur et en richesse? Non pas que le nouveau, le moderne manque de beauté, d’âme ou de symbolique. Mais l’intimité d’un pays ou d’un peuple n’est pas toujours où l’on croît la déceler. Casablanca avec ses bâtiments, ses larges artères, c’est le Maroc du XXe siècle. C’est le Maroc en marche vers le progrès. C’est le Maroc qui fait montre de son ouverture, de son génie créateur et de l’ardeur de son peuple à la tâche. Mais, de la générosité du Marocain, de sa légendaire hospitalité, de la richesse de son artisanat, de la diversité de son art culinaire, de son attachement aux valeurs sacrées que sont l’Islam, l... Lire la suite
Maroc

Un pays comme le Maroc ne se décrit pas, ne se raconte pas. Bien sûr une fiche technique peut en être dressée. Le Maroc se situe à l’extrémité Nord-Ouest du continent africain. Il est bordé par la mer Méditerranée, l’océan Atlantique, l’Algérie et la Mauritanie. Très proche de l’Europe, il n’en est séparé que par le détroit de Gibraltar. La population du Maroc dépasse aujourd’hui les 23 000 000 d’habitants. Le climat y est tempéré chaud. La forme de gouvernement est une monarchie constitutionnelle démocratique et sociale. Le multipartisme est garanti. L’Islam est religion d’Etat et la liberté du culte est assurée. La langue officielle est l’arabe.
Cette énumération que l’on peut prolonger et détailler à loisir est cependant incapable de révéler ce qui a fait et ce qui fait la spécificité du pays. Elle est insuffisante pour donner une idée sur le résultat de la lente construction et de la patiente œuvre du temps et des hommes. Elle est inadaptée pour refléter la beauté du coucher de soleil admiré à Marrakech ou l’odeur des roses qui embaume l’atmosphère de Kelaâ Megouna pendant le mois de février. Aucune description ne peut restituer la saveur du thé à la menthe, l’ambiance animée des souks, la générosité qui se déploie lors des moussems, la piété que dégage le mausolée Mohammed V à Rabat ou la Zaouiya Nassiriya à Tamgroute, l’élan exprimé lors de la résistance à l’occupation étrangère dans la bataille des trois Rois ou à l’ occasion de la lutte pour l’indépendance sous l’égide de celui qu’on appelait encore le Sultan Ben Youssef, la solidarité exprimée lors de la construction de la route de l’unité, de la reconstruction d’Agadir, après les crues de l’oued Ziz, pendant la glorieuse marche verte ou tout récemment encore pour contribuer à l’édification de la mosquée Hassan II à Casablanca.
C’est cela le Maroc. Un peuple uni, déterminé et solidaire. Un peuple prêt à relever les défis que la géographie ou que l’histoire lui imposent. A cet égard, les ruines de Lixus, la ville de Moulay Idriss Zerhoun ou celle de Rissani sont beaucoup plus significatives que ne peut l’être toute autre ville moderne. Agdz, village inflexible face à la modernité assaillante exprime davantage le Maroc éternel que ne peuvent le faire les stations balnéaires de la façade méditerranéenne. La réplique peut-elle concurrencer ou égaler l’original en profondeur et en richesse? Non pas que le nouveau, le moderne manque de beauté, d’âme ou de symbolique. Mais l’intimité d’un pays ou d’un peuple n’est pas toujours où l’on croît la déceler. Casablanca avec ses bâtiments, ses larges artères, c’est le Maroc du XXe siècle. C’est le Maroc en marche vers le progrès. C’est le Maroc qui fait montre de son ouverture, de son génie créateur et de l’ardeur de son peuple à la tâche. Mais, de la générosité du Marocain, de sa légendaire hospitalité, de la richesse de son artisanat, de la diversité de son art culinaire, de son attachement aux valeurs sacrées que sont l’Islam, la monarchie et l’intégrité territoriale, l’ordinateur le plus perfectionné ne peut rendre compte. C’est un ensemble inquantifiable. C’est un ensemble rebelle aux logiques qui dominent la vie moderne. Qui oserait affirmer que le Maroc de toujours ne peut résister aux attaques dépersonnalisantes? Les Marocains ont depuis longtemps prouvé leur aptitude à perpétuer les valeurs qui favorisent la continuité de leur pays et permettent d’en sauvegarder la spécificité. Terre de rencontres, le Maroc a tout au long de son existence su pratiquer l’ouverture sur l’autre sans transiger sur l’essentiel. La géographie a doté le Maroc d’une ouverture naturelle et exceptionnelle. Elle en fait un véritable carrefour des civilisations et un témoin privilégié de l’histoire. Commandant la partie occidentale de la mer Méditerranée se trouvant à quelques kilomètres de l’Europe, situé sur les axes qui mènent à l’Amérique ou à l’Orient, ancré dans l’Afrique, le Maroc a vécu, depuis les temps les plus anciens, la grandeur et les vicissitudes liées à sa situation stratégique.
La contrainte que présente sa position géographique constitue en réalité une chance. Si elle a provoqué et continue de susciter les convoitises, elle a favorisé l’unité nationale ainsi que la genèse et le renforcement de la spécificité marocaine. De l’intérêt de l’autre et de son contact naît l’enrichissement. Face à l’autre se détermine et se précise l’identité. Symbole parmi d’autres: lorsque les Romains se sont établis à Volubilis, ils ont soumis leur architecture aux contraintes du sol et à celles de la cité préromaine fondée par Juba II ainsi qu’aux thèmes d’ornementation chers aux Marocains de l’époque. C’est de cette rencontre qu’est issue la belle cité de Volubilis. Sans être totalement romaine, elle ne témoigne pas moins de la grandeur de ses bâtisseurs et de leur grande capacité d’adaptation. Les influences réciproques sont fécondes. Les aménagements qu’elles nécessitent sont le gage des évolutions sans ruptures, sans fractures. Un bénéfice certain en résulte pour les parties en présence. Autre symbole: l’Islam; cette religion a rapidement conquis le cœur des Marocains qui en sont devenus les farouches défenseurs. Faut-il rappeler leur constante et régulière mobilisation pour la protection de la foi islamique au Maroc. Leur résistance à l’occupant étranger à Tanger, El Jadida, Essaouira, Agadir, Asilah, Chefchaouen..., en fournit la preuve.
Bien plus, le Maroc musulman a toujours œuvré au rayonnement de l’Islam. Depuis qu’Oqba Ibn Nafi a réfréné son cheval devant l’océan Atlantique, les Marocains n’ont cessé de se mobiliser pour dépasser l’obstacle que la mer dressait en face de l’extension de la terre d’Islam. Ils reprennent le flambeau d’Oqba et se dirigent vers l’Europe. Tariq Ibn Ziyad fait franchir à son armée de 8000 personnes le détroit de Gibraltar et parvient à convertir les Espagnols en masse. Il pousse jusqu’à Poitiers. Plus tard encore, de nombreux citoyens d’Afrique et de quelques pays arabes sont convaincus, par les Marocains, d’adhérer à l’Islam et de renforcer les rangs des musulmans. Aujourd’hui encore, la mobilisation du Maroc pour les causes de l’Islam est incontestable. C’est le Maroc qui fut à l’origine et qui a abrité la première conférence islamique réunie après l’incendie de la mosquée de Jérusalem. Cette conférence a donné naissance à l’organisation de la conférence islamique qui se distingue aujourd’hui par son dynamisme, son ambition et ses multiples actions. Par ailleurs, dans ce solide bastion de l’Islam, la présence de la religion se manifeste aussi bien dans la vie privée que dans la vie publique des Marocains. Le statut actuel et la place éminente de l’Islam est le résultat de plusieurs siècles d’histoire. Dès l’arrivée d’Idriss 1er en terre marocaine et la fondation de la dynastie idrisside, l’Islam devient la clef de voûte du système socio-politique. Ni le passé, ni le présent ne peuvent se comprendre s’ils ne sont lus à la lumière de cet élément fondamental. Lorsque le fondateur de la dynastie idrisside est assassiné par les abbassides, qui a empêché les Marocains de se réapproprier le pouvoir laissé vacant? Idriss II n’est pas encore né et ne pourra succéder à son père que quelques années plus tard. Par fidélité au fondateur qui était d’abord un descendant du Prophète et par respect de l’engagement pris dans le serment d’allégeance, les Marocains veillent à l’éducation du fils et en font à 11 ans le successeur de son père. Par la suite, l’attachement à l’Islam et l’aptitude à défendre la foi des Marocains vont constituer le gage de la continuité du pouvoir et de la légitimité des sultans. Il en est ainsi pour les Almoravides. Le rite malékite encore observé aujourd’hui au Maroc a été introduit par eux. Il en est de même du titre d’Amir El Mouminine (Commandeur des Croyants) utilisé pour la première fois au Maroc par Youssef ben Tachfine et qui figure aujourd’hui dans la Constitution comme le titre principal du chef de l’Etat. Du temps des Almohades, le sultan Abdelmoumen “fonde le plus grand empire d’occident qui ait jamais existé” avant de s’autoriser en 1162 à prendre le titre de Califa et d’ordonner que la prière soit dite en son nom. Toute la grandeur des Mérinides s’appuie sur la guerre sainte qu’ils ont menée et les monuments religieux qu’ils ont édifiés. C’est en faisant appel au sentiment religieux des Marocains que les Saâdiens ont pu prendre le pouvoir. Ils mènent résolument le jihad. Ils libèrent de nombreuses villes de l’occupation étrangère. Ahmed El Mansour propage l’Islam en Afrique et atteint Tombouctou. Il s’oppose énergiquement aux Turcs. Les Alaouites sont prédestinés à s’acquitter de ce devoir. La résistance à l’occupation étrangère ainsi que la gestion des affaires publiques en conformité avec les dogmes et les préceptes de la religion constituent le trait permanent de cette dynastie. Moulay Ismaïl libère Tanger des mains anglaises et arrache Mehdia et Larache aux Espagnols. Sidi Mohamed Ben Abdellah en fait de même pour El Jadida et Agadir. Il cantonne les Espagnols dans les présides méditerranéennes. Moulay Slimane assure la protection du pays en opposant les puissances entre elles. Moulay Abdelaziz trop jeune, ne parvient pas à faire face aux convoitises étrangères, les oulemas (hommes de religion) lui préfèrent son frère Moulay Hafid. Après la signature du traité de protectorat imposé par la France, Moulay Hafid abdique et remet le pouvoir à son frère Moulay Youssef. Quelques années après, en 1930 la France se méprend sur les rivalités qui existent entre Arabes et Berbères. Un dahir soustrayant ces derniers aux juridictions islamiques est promulgué. Partout des manifestations de contestation s’organisent. Des troubles se déclenchent contre ce qui a été interprété comme une tentative de christianisation. Dans toutes les mosquées, les Marocains scandent: «Dieu faites que nous ne soyons pas séparés de nos frères». La résistance s’organise et les signes de contestation du protectorat se multiplient jusqu’au recouvrement de l’indépendance. La fête du Trône, célébrée depuis 1934 pour renouveler et confirmer l’acte d’ allégeance qui unit le Roi et son peuple acquiert depuis 1956 une signification particulière. Le Roi Hassan II s’attelle à l’édification d’un Etat moderne avec des institutions et des normes appropriées. Ainsi la constitution du Maroc est souvent comparée à celle dont la France s’est dotée en 1958. Mais, si le texte est semblable, son fondement et sa mise en œuvre font au droit public musulman une place très significative. L’authentique et le moderne s’enrichissent mutuellement. Dans ce domaine comme dans celui de l’architecture, de la musique, de la peinture, du cinéma, du théâtre, de la culture, de la cuisine, des traditions, l’ouverture se plie aux exigences de la continuité et de la permanence. Bien entendu comme l’affirme le Roi Hassan II. «Le Maroc se garde de vivre dans le passé. Il tire seulement de son passé les grands exemples et les leçons qui peuvent le conduire dans l’avenir».

Fermer

// EULERIAN // TEDEMIS

 
International

Si vous envisagez de partir en voyage en Maroc, n'hésitez pas à rechercher des hôtels Maroc sur HolidayCheck, afin de bien préparer vos vacances en Maroc.


© 1999 - 2014, tout droit réservé.
Country index
"Holidaycheck.fr utilise des cookies.Cliquez ici pour plus d'informations et pour savoir comment changer vos paramètres. En utilisant notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l'utilisation des cookies sur Holidaycheck.fr