Israël

Hotels Israël - Vacances Israël - Sejour Israël

Israël : les top régions pour votre sejour
séjour Israël

Israël : vos 10 hôtels préférés


Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
5,3 /6
note moyenne sur 24 avis
état de l'hôtel
Commerces à proximité
Bonne maîtrise des langues étrangères
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
4,8 /6
note moyenne sur 29 avis
Bon emplacement pour les excursions
Personnel aimable
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
4,9 /6
note moyenne sur 29 avis
Convivialité pour les familles
Bon emplacement pour les excursions
Nourriture délicieuse
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
5,1 /6
note moyenne sur 28 avis
Convivialité pour les familles
Bon déroulement lors du check-in/check-out
Repas varié
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
5,2 /6
note moyenne sur 13 avis
état de l'hôtel
Commerces à proximité
Propreté au restaurant
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
4,9 /6
note moyenne sur 23 avis
Possibilité de sorties à proximité
Personnel aimable
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
4,8 /6
note moyenne sur 23 avis
Propreté générale
Loisirs à proximité
Bon déroulement lors du check-in/check-out
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
5,0 /6
note moyenne sur 18 avis
état de l'hôtel
Possibilité de sorties à proximité
Bonne maîtrise des langues étrangères
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
5,6 /6
note moyenne sur 29 avis
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
à Eilat
5,7 /6
note moyenne sur 20 avis
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

236 avis sur les hôtels Israël avec une note moyenne de 5.1 sur 6 236 5

Israël : vos endroits préférés

Israël : je prépare mon séjour


Avant de partir

Aucune contribution n'a été envoyée jusqu'à présent pour Israël. Partagez avec d'autres voyageurs toutes les informations dont vous disposez pour ce pays et jouez le rôle du "guide touristique"!

Informations générales

Aucune contribution n'a été envoyée jusqu'à présent pour Israël. Partagez avec d'autres voyageurs toutes les informations dont vous disposez pour ce pays et jouez le rôle du "guide touristique"!

Se déplacer

Aucune contribution n'a été envoyée jusqu'à présent pour Israël. Partagez avec d'autres voyageurs toutes les informations dont vous disposez pour ce pays et jouez le rôle du "guide touristique"!

Vivre & découvrir

Aucune contribution n'a été envoyée jusqu'à présent pour Israël. Partagez avec d'autres voyageurs toutes les informations dont vous disposez pour ce pays et jouez le rôle du "guide touristique"!

Israël: guide de voyage

Israël

Résumer en quelques pages quatre mille ans d’histoire, voilà une tâche malaisée. D’autant plus que des événements historiques nombreux, compliqués et aux multiples facettes caractérisent le passé de Jérusalem.
Aux yeux de l’humanité, Jérusalem, juchée sur les monts de Judée, est un haut-lieu sacré. Pour les musulmans c’est El-Kuds, la ville sainte; pour les juifs c’est Yerushalaym, la ville de la Paix et leur capitale depuis l’époque du roi David; pour les chrétiens c’est le lieu de la Passion et du Crucifiement de Jésus. Ville de Paix, mais au cours de l’histoire elle ne l’a pas connue souvent. Egyptiens, Babyloniens, Grecs, Romains, Perses, musulmans, chrétiens, Mamelouks et Turcs l’ont tour à tour envahie et mise à sac. Dans cette ville les premiers groupes humains s’étaient implantés sur la colline, au sud du parvis du temple, que Flavius Josèphe appelle Ophel. Il y avait là une tribu cananéenne dite des Jébusiens. Au cours du deuxième millénaire cet emplacement est mentionné sous le nom d’Ursalim dans un “Texte d’Exécration” égyptien, c’est-à-dire une longue liste de villes soumises à la puissance du Pharaon. En l’an 1000 av. J.-C. David prend Jérusalem et fait l’acquisition d’ une zone au sommet du mont Moriah dont le roi jébuséen Arauna était propriétaire. Il y élève un autel au Seigneur et, d’Hébron, il porte ici l’Arche d’Alliance, symbole de l’union entre Dieu et son peuple. Elle avait accompagné le peuple d’Israël tout au long de ses pérégrinations dans le désert et pendant les batailles jusqu’à l’arrivée dans la Terre Promise. Vers 950 av. J.-C. Salomon, fils de David et de Bethsabée, porte son choix sur le mont Moriah pour y bâtir le Premier Temple. Ce temple sera détruit mais la sagesse de celui qui l’avait élevé traversera les siècles. À la mort de Salomon, la discorde s’insère parmi les tribus et le territoire est divisé en deux: royaume d’Israël au nord, royaume de Judée au sud, avec Jérusalem pour capitale. Très vite le royaume d’Israël tomba sous la coupe des Assyriens et devint donc une province assyrienne. Le royaume de Judée résista plus longtemps. Le roi Sennachérib ne réussit pas à entrer dans Jérusalem, en 701 av. J.-C., mais Nabuchodonosor eut raison de sa résistance en 587. Il saccagea la ville, détruisit le Temple et déporta à Babylone des milliers de Juifs. La captivité babylonienne dura presque cinquante ans, jusqu’ au jour où Cyrus le Grand, roi de Perse, prit Babylone et autorisa les exilés à regagner la terre de Judée. Un siècle plus tard, sous la direction du Prophète Néhémie et d’Ezra le Scribe, on entreprit la reconstruction du Temple et des murs de Jérusalem. Les travaux furent portés à terme tambour battant. Avec l’arrivée d’Alexandre le Grand, en 333 av. J.-C., commence l’hellénisation du pays et l’infiltration de la culture païenne, venue de Grèce, dans la culture juive, ce qui ne manque pas de provoquer des remous. Lorsque l’empereur Antiochos IV Epiphane, faisant état de sa nature divi... Lire la suite
Israël

Résumer en quelques pages quatre mille ans d’histoire, voilà une tâche malaisée. D’autant plus que des événements historiques nombreux, compliqués et aux multiples facettes caractérisent le passé de Jérusalem.
Aux yeux de l’humanité, Jérusalem, juchée sur les monts de Judée, est un haut-lieu sacré. Pour les musulmans c’est El-Kuds, la ville sainte; pour les juifs c’est Yerushalaym, la ville de la Paix et leur capitale depuis l’époque du roi David; pour les chrétiens c’est le lieu de la Passion et du Crucifiement de Jésus. Ville de Paix, mais au cours de l’histoire elle ne l’a pas connue souvent. Egyptiens, Babyloniens, Grecs, Romains, Perses, musulmans, chrétiens, Mamelouks et Turcs l’ont tour à tour envahie et mise à sac. Dans cette ville les premiers groupes humains s’étaient implantés sur la colline, au sud du parvis du temple, que Flavius Josèphe appelle Ophel. Il y avait là une tribu cananéenne dite des Jébusiens. Au cours du deuxième millénaire cet emplacement est mentionné sous le nom d’Ursalim dans un “Texte d’Exécration” égyptien, c’est-à-dire une longue liste de villes soumises à la puissance du Pharaon. En l’an 1000 av. J.-C. David prend Jérusalem et fait l’acquisition d’ une zone au sommet du mont Moriah dont le roi jébuséen Arauna était propriétaire. Il y élève un autel au Seigneur et, d’Hébron, il porte ici l’Arche d’Alliance, symbole de l’union entre Dieu et son peuple. Elle avait accompagné le peuple d’Israël tout au long de ses pérégrinations dans le désert et pendant les batailles jusqu’à l’arrivée dans la Terre Promise. Vers 950 av. J.-C. Salomon, fils de David et de Bethsabée, porte son choix sur le mont Moriah pour y bâtir le Premier Temple. Ce temple sera détruit mais la sagesse de celui qui l’avait élevé traversera les siècles. À la mort de Salomon, la discorde s’insère parmi les tribus et le territoire est divisé en deux: royaume d’Israël au nord, royaume de Judée au sud, avec Jérusalem pour capitale. Très vite le royaume d’Israël tomba sous la coupe des Assyriens et devint donc une province assyrienne. Le royaume de Judée résista plus longtemps. Le roi Sennachérib ne réussit pas à entrer dans Jérusalem, en 701 av. J.-C., mais Nabuchodonosor eut raison de sa résistance en 587. Il saccagea la ville, détruisit le Temple et déporta à Babylone des milliers de Juifs. La captivité babylonienne dura presque cinquante ans, jusqu’ au jour où Cyrus le Grand, roi de Perse, prit Babylone et autorisa les exilés à regagner la terre de Judée. Un siècle plus tard, sous la direction du Prophète Néhémie et d’Ezra le Scribe, on entreprit la reconstruction du Temple et des murs de Jérusalem. Les travaux furent portés à terme tambour battant. Avec l’arrivée d’Alexandre le Grand, en 333 av. J.-C., commence l’hellénisation du pays et l’infiltration de la culture païenne, venue de Grèce, dans la culture juive, ce qui ne manque pas de provoquer des remous. Lorsque l’empereur Antiochos IV Epiphane, faisant état de sa nature divine, prétend que les Juifs lui sacrifient des porcs sur leurs autels, les Macchabées se soulèvent et, à la suite de cette révolte, les Grecs (Séléucides) s’enfuient de Jérusalem en 164 av. J.-C. Au siècle suivant, les rois de la dynastie asmonéenne gouvernent le pays. En 63 av. J.-C. Pompée arrive à Jérusalem avec ses légions et tout le pays (comprenant la Judée, la Samarie, la Galilée, le Golan et le Neghev) fait désormais partie de l’empire romain. En 37 av. J.-C. le Sénat de Rome élit Hérode comme roi. Il sera appelé le Grand. Malgré l’hostilité de la population à l’égard de ce monarque, sous son règne Jérusalem traverse une période de splendeur: il fait reconstruire et agrandir le Temple et dote la ville de monuments et d’édifices somptueux. A sa mort, en l’an 4 de notre ère, le royaume est partagé entre ses trois fils. C’est sous le règne de l’un d’eux, Hérode Antipas, que Jésus est crucifié à Jérusalem sur ordre de Ponce Pilate. Les rébellions sanglantes et toujours plus fréquentes des Juifs, irrités par les abus des Romains, poussent Titus à démolir le Temple d’Hérode en 70. Soixante ans plus tard, face à une révolte fomentée par un Juif répondant au nom de Bar Kochba, Hadrien donne ordre de raser au sol la ville de Jérusalem et fait élever sur ses ruines une ville qu’il appellera Aelia Capitolina et qui sera interdite aux Juifs. En même temps il change le nom du pays et lui donne celui de “Palestine”. La majeure partie des Juifs sont contraints de s’exiler à cause de la disette, des persécutions et des impôts élevés. C’est le début de la Diaspora du peuple juif à travers le monde.
Lorsque l’empereur Constantin se convertit au christianisme, au début du IVe siècle, commence l’époque byzantine. Jérusalem devient une ville chrétienne dont le Saint-Sépulcre est le centre. Les Perses de Chosroès II envahissent la ville, démolissent le Saint-Sépulcre et déportent une grande partie de la population en 614. Vingt-deux ans après, Omar, à la tête des musulmans, s’empare de Jérusalem. Pendant les quatre siècles successifs, Jérusalem devient islamique et est appelée “El-Kuds”, la Sainte. D’après le Coran, Abraham, David et Salomon étaient eux aussi de grands prophètes avant Mahomet. La tradition de la montée au ciel de Mahomet est liée au parvis du Temple où l’on éleva par la suite la Coupole du Rocher et la mosquée d’El-Aqsa, respectivement en 691 et en 703.
En 1099 les Croisés descendent d’Europe pour libérer les Lieux Saints. Ils prennent Jérusalem et, sans tarder, commencent à reconstruire le Saint-Sépulcre. Jérusalem se remplit d’églises et de monastères jusqu’en 1187, année de la reconquête par Saladin. La ville est reprise par les Croisés mais à la fin du XIIIe siècle les Turcs les chassent définitivement. Pour Jérusalem, c’est le début du déclin. Vers la moitié du XIXe siècle elle ne comptera plus que 11.000 habitants. Après la guerre de Crimée, on assiste à un regain d’intérêt pour la Terre Sainte. En 1860 surgissent les premiers quartiers juifs, hors les murs, et en 1915 on estime à 100.000 le nombre de leurs habitants.
Le 9 décembre 1917 le général Allenby accepte la reddition des Turcs et, trois ans après, la Palestine est placée sous mandat britannique. A cause des rivalités entre Arabes et Juifs, l’Angleterre renonce à ce mandat en 1947. Le 29 novembre de cette même année, les Nations Unies décident de partager le mandat entre Juifs et Arabes palestiniens. Quelques heures après, le nouvel état d’Israël, qui venait de naître, est attaqué de toute part par ses voisins arabes. Le conflit est connu sous le nom de Guerre d’Indépendance de 1948. Un an et demi plus tard, on arrive à un cessez-le-feu et on fixe les lignes de démarcation: toute la vieille ville et tous les Lieux Saints tombent sous le contrôle de la Jordanie; la partie occidentale, plus moderne, sous celui d’Israël. Au cæur même de Jérusalem on dresse un mur qui pendant dix-neuf ans séparera la population des deux secteurs. Le 5 juin 1967 l’artillerie jordanienne ouvre le feu sur le secteur juif. Ce geste inconsidéré a pour conséquence la réunification de la ville dans les quarante-huit heures qui suivent, sous contrôle israélien. Le 27 juin l’État d’Israël proclame l’annexion de la vieille ville et donne ordre d’ abattre les murs qui séparent la zone occidentale de la zone orientale. On croit assister à l’écroulement d’un barrage: la foule se presse de tous les côtés et certains voient pour la première fois le secteur opposé. Au sein de cette masse de gens se forment des groupes et se tiennent des réunions. Hélas! une fois entrés dans la vieille ville, les Juifs constatent avec tristesse que les Jordaniens ont fait sauter les vingt-sept synagogues et de nombreuses écoles talmudiques dans ce secteur de la cité. Ce qui n’avait pas été détruit, a été transformé en latrines, en écuries ou en décharges. Mais le Mur des Lamentations a échappé à ces actes de vandalisme. Des milliers de Juifs se déversent dans la vieille ville pour toucher et embrasser ces pierres. C’est la première fois depuis 2000 ans. Il prend le nom de Mur Occidental parce que ceux qui s’y rendront ne seront plus en larmes, comme par le passé, mais au contraire manifesteront leur joie. Le long exil a pris fin. Revenus dans leur ville les Juifs ont reconstruit avec amour leurs synagogues, leurs maisons, leurs rues et leurs places. Au cours des 2000 ans pendant lesquels ils en étaient loin, les Juifs n’ont jamais cessé de chanter “L’année prochaine à Jérusalem”. Aujourd’hui leur espoir de retour est devenu une réalité.

Fermer

// EULERIAN // TEDEMIS

 
International

Si vous envisagez de partir en voyage en Israël, n'hésitez pas à rechercher des hôtels Israël sur HolidayCheck, afin de bien préparer vos vacances en Israël.


© 1999 - 2014, tout droit réservé.
Country index
"Holidaycheck.fr utilise des cookies.Cliquez ici pour plus d'informations et pour savoir comment changer vos paramètres. En utilisant notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l'utilisation des cookies sur Holidaycheck.fr