États-Unis

Hotels États-Unis - Vacances États-Unis - Sejour États-Unis

États-Unis : les top régions pour votre sejour
Adirondacks, Alabama, Alaska, Antelope Canyon, Appalaches, Arizona, Arkansas, Californie, Caroline du Nord, Caroline du Sud, Chaîne d'Alaska, Colorado, Connecticut, Côte Caroline du Sud , Côte Connecticut , Côte Delaware, Côte Est Floride, Côte Est des États-Unis, Côte Floride, Côte Ouest des États-Unis, Côte Virginie, Côte d'est canadienne, Dakota du Nord, Dakota du Sud, Death Valley, Delaware, Domaine skiable Heavenly / Lake Tahoe, Domaine skiable Mammoth Mountain Ski Area, Domaine skiable Snowmass, Domaine skiable Winter Park Resort, Domaine skiable d'Aspen, Domaine skiable de Breckenridge, Domaine skiable de Canyons, Domaine skiable de Deer Valley, Domaine skiable de Jackson Hole, Domaine skiable de Kirkwood / Lake Tahoe, Domaine skiable de Mount Hood Ski Bowl, Domaine skiable de Northstar-at-Tahoe / Lake Tahoe, Domaine skiable de Park City Mountain Resort, Domaine skiable de Royal Gorge, Domaine skiable de Squaw Valley, Domaine skiable de Steamboat, Domaine skiable de Sugarloaf, Domaine skiable de Vail Mountain, Floride, Golfe du Mexique, Grand Canyon, Géorgie, Hawaï, Idaho, Illinois, Indiana, Iowa, Kansas, Kentucky, Lac Michigan, Les Montagnes Rocheuses, Long Island, Louisiane, Maine, Maryland, Massachusetts, Miami, Michigan, Minnesota, Mississippi, Missouri, Montana, Napa Valley, Nebraska, Nevada, New York - Chelsea, New Hampshire, New Jersey, New York - Greenwich Village, New York - Harlem, New York - Hell's Kitchen, New York - SoHo, New York - Times Square, New York - Upper Eastside, New York - Upper Westside, New York State, New york - Central Park, Nouveau Mexique, Ohio, Okanagan Valley, Oklahoma, Oregon, Parc National de Zion, Pennsylvania, Péninsule de Basse-Californie, Rhode Island, Tennessee, Texas, Utah, Utah Valley, Vallée de San Fernando , Vermont, Virginie, Virginie Occidentale, Washington, Washington D.C., Wisconsin, Wyoming

États-Unis : vos 10 hôtels préférés


Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
5,7 /6
note moyenne sur 133 avis
état de l'hôtel
Possibilité de sorties à proximité
Bonne maîtrise des langues étrangères
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
5,6 /6
note moyenne sur 428 avis
état de l'hôtel
Possibilité de sorties à proximité
Bonne maîtrise des langues étrangères
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
5,5 /6
note moyenne sur 298 avis
état de l'hôtel
Possibilité de sorties à proximité
Bonne maîtrise des langues étrangères
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
5,5 /6
note moyenne sur 203 avis
état de l'hôtel
Loisirs à proximité
Bonne maîtrise des langues étrangères
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
5,5 /6
note moyenne sur 198 avis
état de l'hôtel
Possibilité de sorties à proximité
Personnel aimable
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
5,5 /6
note moyenne sur 260 avis
Propreté générale
Possibilité de sorties à proximité
Bonne maîtrise des langues étrangères
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
5,5 /6
note moyenne sur 145 avis
état de l'hôtel
Loisirs à proximité
Personnel aimable
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
5,6 /6
note moyenne sur 63 avis
Propreté générale
Commerces à proximité
Bon déroulement lors du check-in/check-out
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
5,4 /6
note moyenne sur 131 avis
état de l'hôtel
Bon emplacement pour les excursions
Personnel aimable
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
5,3 /6
note moyenne sur 306 avis
Accessibilité handicapés
Possibilité de sorties à proximité
Bonne maîtrise des langues étrangères
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

2 165 avis sur les hôtels États-Unis avec une note moyenne de 5.5 sur 6 2165 5

États-Unis : récits de voyage

Voyez le récit de voyage de cette famille qui sont partit 3 mois en camping-car aux USA.  Ce réc... Lire la suite
C'est une expérience coûteuse, mais unique! Une fusée vous fait voyager en direction de notre galaxie! À 10... Lire la suite
 Année après année, les tornades sillonnent et balayent toute la région de l’ouest, détruisant toute f... Lire la suite
Probablement extrait du Livre de Jules Verne « Vingt mille lieues sous les mers », cet hôtel se situe 12 mè... Lire la suite

États-Unis : je prépare mon séjour


Avant de partir

Version retravaillée par ldadesky
Avant de partir

A la frontière / visas

Les ressortissants de l'Union européenne n'ont pas besoin de visa pour passer la frontière des Etats-Unis si le motif du voyage est d'ordre touristique ou professionnel. En revanche, il faut être en possession d'un passeport électronique valide au moins 90 jours à partir de la date d'entrée dans le pays et d'un billet de retour.
Il faut prendre en compte que les personnes souffrant de certaines maladies contagieuses ou présentant un risque sanitaire pour les autres, les personnes qui ont des antécédents judiciaires ou ont été arrêtées, les trafiquants et consommateurs de drogues, toutes ces personnes ne sont pas autorisées à entrer dans le pays.


Santé et vaccins

Etant donné que le domaine de la santé aux Etats-Unis est privatisé, il est vivement recommandé de contracter une bonne assurance médicale avant de partir. En effet, s'il vous arrivait le moindre incident et que vous ne...
Version retravaillée par ldadesky
Avant de partir

A la frontière / visas

Les ressortissants de l'Union européenne n'ont pas besoin de visa pour passer la frontière des Etats-Unis si le motif du voyage est d'ordre touristique ou professionnel. En revanche, il faut être en possession d'un passeport électronique valide au moins 90 jours à partir de la date d'entrée dans le pays et d'un billet de retour.
Il faut prendre en compte que les personnes souffrant de certaines maladies contagieuses ou présentant un risque sanitaire pour les autres, les personnes qui ont des antécédents judiciaires ou ont été arrêtées, les trafiquants et consommateurs de drogues, toutes ces personnes ne sont pas autorisées à entrer dans le pays.


Santé et vaccins

Etant donné que le domaine de la santé aux Etats-Unis est privatisé, il est vivement recommandé de contracter une bonne assurance médicale avant de partir. En effet, s'il vous arrivait le moindre incident et que vous ne pouvez justifier d'aucune assurance, vous risqueriez de ne pas être pris en charge.
Aucun vaccin particulier n'est obligatoire pour se rendre aux Etats-Unis, mais il est conseillé d'être vacciné contre le tétanos et la diphtérie. Les personnes atteintes du SIDA doivent demander un permis spécial à l'ambassade afin de pouvoir entrer dans le pays.


Climat

Les Etats-Unis regroupent pratiquement tous les types de climat possibles au sein du territoire. A l'est du 100e méridien, le climat varie entre un climat continental humide au nord et un climat subtropical humide au sud. L'extrême sud de la Floride jouit d'un climat tropical, tout comme Hawaï. Dans les Grandes Plaines, le climat est semi-aride tandis qu'il est alpin dans les montagnes de la partie ouest. De l'autre côté, il est aride dans le Grand Canyon du Nevada, désertique dans le sud-ouest, méditerranéen sur la côte californienne, océanique sur la côte d'Oregon, à Washington et au sud de l'Alaska et subarctique ou polaire dans une grande partie de l'Alaska. Il n'est pas rare de trouver des climats extrêmes, par exemple, les états qui bordent le Golfe du Mexique sont propices aux ouragans et la plupart des tornades dans le monde sévissent aux Etats-Unis, surtout dans la zone appelée la "Tornado Alley" (l'allée des tornades), une zone située entre les montagnes Rocheuses et les Appalaches.


Fuseaux horaires

Les Etats-Unis s'étendent sur six fuseaux horaires différents:
• Fuseau horaire oriental: GMT -5 et GMT -4 d'avril à octobre.
• Fuseau horaire central: GMT -6 et GMT -5 d'avril à octobre.
• Fuseau horaire en zones montagneuses: GMT -7 et GMT -6 d'avril à octobre.
• Fuseau horaire du Pacifique: GMT – 8 et GMT -7 d'avril à octobre.
• Alaska: GMT -9 et GMT -8 d'avril à octobre.
• Hawaï: GMT -10.

Certains états tels que l'Arizona ou l'Indiana ne réalisent pas le changement d’heure d'avril à octobre.

Monnaie

La monnaie officielle des Etats-Unis est le dollar américain.

Langue

La langue officielle des Etats-Unis est l'anglais. La seconde langue la plus parlée dans le pays est l'espagnol, surtout dans les zones comme le Nouveau Mexique, la Californie, le Texas, l'Arizona, le Nevada, la Floride, New York, le New Jersey, l'Illinois et le Colorado.

Courant électrique

Le courant aux Etats-Unis est de 120 V. Il est nécessaire de se procurer un adaptateur pour brancher les appareils européens sur le secteur.

Téléphones portables

Seul les téléphones portables tri bandes fonctionnent.

Informations générales

Version retravaillée par ldadesky
b]Pays et population

Histoire

On estime que les premiers habitants des Etats-Unis, les Indiens d'Amérique, venaient du nord-est de l'Asie. Au cours du XVIe et du XVIIe siècle, l'Espagne, la France, la Grande-Bretagne, la Hollande, la Suisse et la Russie entamèrent la colonisation du continent. Les colonies britanniques de Virginie et du Massachussetts, au sein desquelles la religion occupait une place importante, donnèrent naissance à ce que nous connaissons désormais comme les Etats-Unis d'Amérique. Ces colonies, qui bénéficiaient de terres très fertiles pour l'agriculture, avaient recours à des esclaves africains emmenés de force sur le continent pour cultiver les plantations.

Au début du XVIIIe siècle, les 13 colonies situées sur la côte Atlantique, de l’état de Géorgie au Maine, déclarèrent leur indépendance à la Grande-Bretagne le 4 juillet 1776, suite à la guerre d'Indépendance et la signature du Traité de Paris. Ils récupérèrent a...
Version retravaillée par ldadesky
b]Pays et population

Histoire

On estime que les premiers habitants des Etats-Unis, les Indiens d'Amérique, venaient du nord-est de l'Asie. Au cours du XVIe et du XVIIe siècle, l'Espagne, la France, la Grande-Bretagne, la Hollande, la Suisse et la Russie entamèrent la colonisation du continent. Les colonies britanniques de Virginie et du Massachussetts, au sein desquelles la religion occupait une place importante, donnèrent naissance à ce que nous connaissons désormais comme les Etats-Unis d'Amérique. Ces colonies, qui bénéficiaient de terres très fertiles pour l'agriculture, avaient recours à des esclaves africains emmenés de force sur le continent pour cultiver les plantations.

Au début du XVIIIe siècle, les 13 colonies situées sur la côte Atlantique, de l’état de Géorgie au Maine, déclarèrent leur indépendance à la Grande-Bretagne le 4 juillet 1776, suite à la guerre d'Indépendance et la signature du Traité de Paris. Ils récupérèrent ainsi l'ensemble du territoire britannique s’étendant alors des Appalaches au fleuve du Mississippi. Par la suite, ils s’ approprièrent des états de la zone centre ouest en massacrant des populations natives et en les expulsant hors du pays.

En 1803, la Louisiane fut achetée à la France. Plus tard, une nouvelle guerre contre la Grande-Bretagne éclata. Si l'issue laissa les frontières inchangées, les conséquences furent dramatiques pour les Indiens d'Amérique qui s'étaient alliés à la Grande-Bretagne et demeuraient dès lors aux mains des américains avides de nouvelles terres.

En 1813, après l'avoir occupée, les Etats-Unis rachetèrent la Floride à l'Espagne. La rébellion de colons américains du Texas contre le gouvernement mexicain fut une nouvelle occasion d’étendre le pays puisqu’elle se termina par l’annexion du Texas. Suite à la guerre mexico américaine en 1848, les Etats-Unis prirent le contrôle des terres connues actuellement comme les états de Californie, d'Arizona et du Nouveau Mexique. L'armée se chargea de concentrer les natifs à l'ouest du territoire où beaucoup moururent de maladies importées de l'Ancien Continent par les colons.

A la moitié du XIXe siècle, la volonté des états du nord (aussi les plus industrialisés du pays) d'abolir l'esclavage rencontra l'opposition des états du sud qui dépendaient toujours des esclaves pour la culture de leur plantation et souhaitaient s’affranchir des Etats-Unis. Cette situation conduisit à la Guerre de Sécession, conclue par la victoire du nord et l’abolition de l’esclavage. Cependant, les anciens esclaves et leurs descendants continuèrent d'être perçus par les états du sud comme une classe sociale et économique inférieure.

En 1867, les Etats-Unis achetèrent l'Alaska à la Russie, Hawaï fut annexée en 1898 et la guerre contre l'Espagne leur permit d'acquérir Cuba, les Philippines (qui déclarèrent tour à tour leur indépendance quelques années plus tard) et Porto Rico (qui voulut rester territoire américain).

La Guerre mondiale éclata en 1914, mais les Etats-Unis n'intervinrent cependant qu'à partir de 1917 et combattirent aux côtés de la France et de la Grande-Bretagne. A partir de ce moment, ils commencèrent à s'ériger comme une puissance mondiale. La croissance économique explosa les années suivantes et la spéculation boursière des années 1920 entraina une profonde crise économique qui éclata en 1929. On la connait aujourd’hui sous le nom de la Grande Dépression.

Après l'attaque japonaise de la base navale de Pearl Harbor en 1941, les Etats-Unis entrèrent dans la Seconde Guerre mondiale. Ils s'allièrent au Royaume-Uni et à l'Union Soviétique et gagnèrent la guerre contre les régimes fascistes d'Italie, d'Allemagne et du Japon, après avoir lancé la bombe atomique sur Hiroshima et Nagasaki. Au terme de cette guerre, les Etats-Unis, alors à la tête de pratiquement la moitié de la production mondiale, se déclarèrent comme la plus grande puissance économique. Ils furent le seul pays capable de tenir tête au régime communiste de l'Union Soviétique, une rivalité qui donna lieu à la Guerre Froide.

Dans les années 1960, des mouvements féministes et de lutte contre la discrimination des populations afro-américaines déchainèrent le pays. Les chaines de restauration rapide se développèrent dans les années 1950 et l'usage de la voiture se répandit considérablement. Entre les années 1960 et 1980, le réseau d'autoroutes entre les états fut mis en place, de nombreuses chaines commerciales se créèrent et l'industrie du cinéma et du spectacle connut un essor important. De ce fait, la plupart des grandes compagnies internationales possèdent aujourd’hui leur siège aux Etats-Unis.

Le 11 septembre 2001, les attaques du groupe terroriste Al-Qaeda frappèrent les tours jumelles de New York et le Pentagone, coutant la vie à près de 3000 personnes. Le gouvernement de Bush s'engagea alors dans la lutte contre le terrorisme. Dès 2001, il décida d’envahir l’Afghanistan afin de faire tomber le régime taliban et entra en guerre avec l’Irak en 2003, provoquant la chute du dictateur Saddam Hussein.

L'effondrement en bourse en 2007 des fonds liés aux hypothèques à haut risque, également connus sous le nom de subprime ou « hypothèques poubelles » provoqua une crise économique mondiale en 2008, devenant la plus importante depuis le crash boursier de 1929 et ayant des conséquences catastrophiques pour l'économie espagnole.

Se déplacer

Version retravaillée par ldadesky
Se déplacer

En avion

De nombreuses compagnies aériennes proposent des vols nationaux, menant presque une guerre des prix pour conserver leurs clients. Résultat, voyager en avion au sein du pays ne coûte pas cher et représente le moyen de locomotion préféré des voyageurs pour les trajets supérieurs à 500 km. Il faut environ 5 heures pour traverser le pays d'est en ouest et près de 2 heures pour aller du nord au sud. De plus, la plupart des villes possèdent un, voire deux aéroports.

En voiture

La plupart des habitants des Etats-Unis se déplacent généralement en voiture. Par conséquent, moins de 10% de la population utilisent les transports en commun pour se rendre au travail.

L’usage de la voiture dépend beaucoup de la région que vous allez visiter. En effet, à Phénix ou à Dallas, elle est une nécessité pour voir la ville mais c'est aussi l'option la plus pratique pour se rendre à Los Angeles ou Atlanta, tandis que dans...
Version retravaillée par ldadesky
Se déplacer

En avion

De nombreuses compagnies aériennes proposent des vols nationaux, menant presque une guerre des prix pour conserver leurs clients. Résultat, voyager en avion au sein du pays ne coûte pas cher et représente le moyen de locomotion préféré des voyageurs pour les trajets supérieurs à 500 km. Il faut environ 5 heures pour traverser le pays d'est en ouest et près de 2 heures pour aller du nord au sud. De plus, la plupart des villes possèdent un, voire deux aéroports.

En voiture

La plupart des habitants des Etats-Unis se déplacent généralement en voiture. Par conséquent, moins de 10% de la population utilisent les transports en commun pour se rendre au travail.

L’usage de la voiture dépend beaucoup de la région que vous allez visiter. En effet, à Phénix ou à Dallas, elle est une nécessité pour voir la ville mais c'est aussi l'option la plus pratique pour se rendre à Los Angeles ou Atlanta, tandis que dans les villes dotées d'un bon réseau de transports en commun telles que New York, San Francisco ou Chicago, c'est tout le contraire. Un véhicule peut vite devenir encombrant.

Il faut prendre en compte que la majorité des villes de taille moyenne, particulièrement celles de l'ouest et du sud, sont très éloignées les unes des autres et que les transports en commun ne sont pas très développés.

Après avoir expérimenté l'offre des différentes régions aux Etats-Unis, beaucoup de gens commencent à réellement apprécier les transports en commun d'Europe.


En train

Les lignes d'Amtrak, l'opérateur national de trains interurbains, circulent à travers 46 états, le District de Columbia et trois provinces canadiennes. Il gère 300 trains quotidiennement qui desservent 500 destinations différentes.

En bus

Greyhound est la principale compagnie de bus interurbains. Elle se charge quotidiennement de 13 000 trajets qui desservent plus de 2300 destinations différentes à travers l'Amérique du Nord et ce à un prix abordable.

Vivre & découvrir

Version retravaillée par ldadesky
Vie quotidienne et culture

A voir

Les Etats-Unis sont un pays immense et hétérogène avec une multitude de villes et d'endroits qui méritent d'être visités. Parmi les villes les plus intéressantes se trouvent New York, Los Angeles, Chicago, Washington, Miami, Orlando, San Diego et San Francisco.

Concernant les espaces naturels, certains comme le Grand Canyon, les montagnes Rocheuses, les Appalaches, le fleuve Mississippi, les chutes du Niagara, les grands Lacs et les belles forêts tropicales du sud sont très impressionnants.

Gastronomie

La gastronomie des Etats-Unis possède des caractéristiques héritées de la gastronomie de pays européens, asiatiques, africains et même latino-américains, ainsi que d’autres héritées des tribus indigènes natives qui peuplaient le pays à l'origine.

De ces populations, est notamment restée, l'utilisation d'ingrédients tels que les concombres, les poivrons, les pommes de terre, l'huile d...
Version retravaillée par ldadesky
Vie quotidienne et culture

A voir

Les Etats-Unis sont un pays immense et hétérogène avec une multitude de villes et d'endroits qui méritent d'être visités. Parmi les villes les plus intéressantes se trouvent New York, Los Angeles, Chicago, Washington, Miami, Orlando, San Diego et San Francisco.

Concernant les espaces naturels, certains comme le Grand Canyon, les montagnes Rocheuses, les Appalaches, le fleuve Mississippi, les chutes du Niagara, les grands Lacs et les belles forêts tropicales du sud sont très impressionnants.

Gastronomie

La gastronomie des Etats-Unis possède des caractéristiques héritées de la gastronomie de pays européens, asiatiques, africains et même latino-américains, ainsi que d’autres héritées des tribus indigènes natives qui peuplaient le pays à l'origine.

De ces populations, est notamment restée, l'utilisation d'ingrédients tels que les concombres, les poivrons, les pommes de terre, l'huile de tournesol, les haricots, le maïs ou la dinde, que l'on mange traditionnellement à Thanksgiving.

Le plus caractéristique de la gastronomie des Etats-Unis est le fameux « fast food » ou restauration rapide que sert notamment McDonald's ou Burger King et qui, comme son nom l'indique, se prépare rapidement. Elle constitue cependant un apport calorique très riche pour le corps. Le succès de ces chaines a contribué à rendre célèbre partout dans le monde les hamburgers, les frites et les boissons sucrées.

D'autres plats américains typiques sont issus de la cuisine européenne, comme la tarte aux pommes, la pizza (venue d'Italie), les hot dog (inspirés de la nourriture allemande comme les hamburgers).

L'influence de la cuisine latino-américaine, notamment mexicaine et cubaine, se remarque davantage dans les états du sud. Les fajitas, les tacos, les nachos et le chili con carne sont autant de plats typiquement mexicains que l'on peut trouver aux Etats-Unis.

Dans les états de l'est (riches en poissons et en plantations agricoles), le poisson, les fruits de mer, les fruits et les légumes occupent une place importante dans la cuisine. Enfin, la viande par excellence est la viande de bœuf.

Mode de vie

Comme le laisse entendre l'expression « rêve américain », les Etats-Unis sont une terre où tout est possible et où tout le monde peut réaliser son rêve.
La mentalité américaine est basée sur ces idéaux de liberté, d'indépendance et de recherche du bonheur.
Une des principales différences culturelles entre l'Europe et les Etats-Unis, est sans aucun doute le permis du port d'arme, une chose qui demeure très rare sur l'Ancien Continent.
En général, les américains sont réputés pour être très chaleureux, ouverts et toujours prêts à aider si vous cherchez votre chemin.

États-Unis: guide de voyage

Amérique

LE PASSÉ GÉOLOGIQUE

Tout d’abord la titanesque antiquité préhistorique de l’époque géologique. Ses traces sont visibles en Amérique comme dans peu d’autres pays au monde, en particulier dans des endroits tels que les grands plateaux et les régions des canyons à l’ouest, ou le Yellowstone Park, ou les Tetons (dont le nom rappelle curieusement celui des Titans). Là, des termes techniques comme mouvement tectonique, soulèvement, érosion et activité hydrothermale acquièrent des significations nettement mystiques en dehors des merveilles qu’ ils décrivent et qui sont sous les yeux de tous. Merveilles à côté desquelles l’humanité paraît minuscule, avec leurs métamorphoses, pré et (probablement) post-historiques inexorablement lentes, révélations de la divinité de la nature, de ce que les Indiens appellent l’“Esprit Suprême”. Des photographes comme Ansel Adams ont consacré leur vie à immortaliser cet aspect de l’Amérique en des images qui ont la complexité abstraite et la puissance épique de la grande musique symphonique.

LE PASSÉ DES CULTURES INDIGÈNES D’AMÉRIQUE

Deuxièmement, il y a l’existence ou le passé immédiat des civilisations indigènes d’Amérique. Celles-ci comprennent les Pueblo d’Arizona et du Nouveau-Mexique, qui constituaient autrefois la frange septentrionale du vaste empire aztèque, aussi bien que les traditions jalousement préservées de tribus dans tout le nord-ouest et le sud-ouest actuels, depuis les Nez Percé jusqu’aux Navajos et aux Sioux. Pour l’Amérique, cette antiquité correspond en Europe à la période pré-homérique et en Asie au passé pré-mésopotamien, c’est-à-dire au néolithique et au paléolithique d’il y a quatre cent mille ans, à la fin du pliocène et à toute la durée du pléistocène. Dans l’Ancien Monde, les traces de cette longue époque des débuts de l’humanité ont presque été effacées par les strates successives des civilisations anthropologiquement plus “avancées” qui vinrent ensuite. Alors que lions, tigres et éléphants vivaient en Europe et au Moyen Orient, ces populations chassaient et habitaient dans des campements rudimentaires. On pourrait les appeler “primitives”, et pourtant nous leur devons le développement du langage tel que nous le connaissons, de la religion et des arts et les premières observations scientifiques sur la nature. Des vestiges archéologiques témoignent de ce que leurs cultures étaient très proches de celles des indigènes d’ Amérique avant et même longtemps après l’arrivée de l’homme blanc. Et donc les Américains, et à travers eux le reste de l’humanité, sont privilégiés en ce qu’ils ont pu récupérer cet héritage indigène américain, et surtout ce qui dans celui-ci est intact et encore vivant, découvrant les racines vitales profondes d’une humanité exceptionnellement ancienne, racines qui plus que jamais nous sont précieuses dans un monde ravagé par le “progrès”.

LE MYTHIQUE PASSÉ HISTORIQUE DE L’EXPLORATION DU... Lire la suite
Amérique

LE PASSÉ GÉOLOGIQUE

Tout d’abord la titanesque antiquité préhistorique de l’époque géologique. Ses traces sont visibles en Amérique comme dans peu d’autres pays au monde, en particulier dans des endroits tels que les grands plateaux et les régions des canyons à l’ouest, ou le Yellowstone Park, ou les Tetons (dont le nom rappelle curieusement celui des Titans). Là, des termes techniques comme mouvement tectonique, soulèvement, érosion et activité hydrothermale acquièrent des significations nettement mystiques en dehors des merveilles qu’ ils décrivent et qui sont sous les yeux de tous. Merveilles à côté desquelles l’humanité paraît minuscule, avec leurs métamorphoses, pré et (probablement) post-historiques inexorablement lentes, révélations de la divinité de la nature, de ce que les Indiens appellent l’“Esprit Suprême”. Des photographes comme Ansel Adams ont consacré leur vie à immortaliser cet aspect de l’Amérique en des images qui ont la complexité abstraite et la puissance épique de la grande musique symphonique.

LE PASSÉ DES CULTURES INDIGÈNES D’AMÉRIQUE

Deuxièmement, il y a l’existence ou le passé immédiat des civilisations indigènes d’Amérique. Celles-ci comprennent les Pueblo d’Arizona et du Nouveau-Mexique, qui constituaient autrefois la frange septentrionale du vaste empire aztèque, aussi bien que les traditions jalousement préservées de tribus dans tout le nord-ouest et le sud-ouest actuels, depuis les Nez Percé jusqu’aux Navajos et aux Sioux. Pour l’Amérique, cette antiquité correspond en Europe à la période pré-homérique et en Asie au passé pré-mésopotamien, c’est-à-dire au néolithique et au paléolithique d’il y a quatre cent mille ans, à la fin du pliocène et à toute la durée du pléistocène. Dans l’Ancien Monde, les traces de cette longue époque des débuts de l’humanité ont presque été effacées par les strates successives des civilisations anthropologiquement plus “avancées” qui vinrent ensuite. Alors que lions, tigres et éléphants vivaient en Europe et au Moyen Orient, ces populations chassaient et habitaient dans des campements rudimentaires. On pourrait les appeler “primitives”, et pourtant nous leur devons le développement du langage tel que nous le connaissons, de la religion et des arts et les premières observations scientifiques sur la nature. Des vestiges archéologiques témoignent de ce que leurs cultures étaient très proches de celles des indigènes d’ Amérique avant et même longtemps après l’arrivée de l’homme blanc. Et donc les Américains, et à travers eux le reste de l’humanité, sont privilégiés en ce qu’ils ont pu récupérer cet héritage indigène américain, et surtout ce qui dans celui-ci est intact et encore vivant, découvrant les racines vitales profondes d’une humanité exceptionnellement ancienne, racines qui plus que jamais nous sont précieuses dans un monde ravagé par le “progrès”.

LE MYTHIQUE PASSÉ HISTORIQUE DE L’EXPLORATION DU PAYS PAR LES EUROPÉENS ET DE LEUR ÉTABLISSEMENT
Troisièmement, il y a les premiers temps de l’établissement des Européens en Amérique, qui couvre un laps de temps d’à peine cinq cents ans si l’on prend comme point de départ le débarquement de Christophe Colomb à Saint-Domingue et moins de quatre cents ans si l’on compte à partir du débarquement des Pèlerins, les colons anglais qui débarquèrent sur le rocher de Plymouth, pratiquement hier si l’on se place du point de vue de l’histoire européenne. Mais, ici encore, le temps selon les Américains est différent du temps selon les Européens, et ce qui en Europe est considéré comme relativement moderne relève pour les Américains du mythe du passé. La lutte primitive pour la survie, la lente domestication d’une immense nature sauvage, la lente création d’une nation, les luttes à propos de l’esclavage et les abus commis à l’encontre des Indiens, les migrations successives vers l’ouest. C’est l’histoire d’un passé analogue à celui de la Bible ou des poèmes épiques d’Homère, qui fait que pour un Américain ces quatre ou cinq siècles semblent beaucoup plus longs et imprégnés de légende que ce que ces mêmes siècles peuvent évoquer pour un Européen. Par conséquent, pour les Américains, des villes comme Saint Augustine, Boston ou Philadelphie sont positivement sumériennes, tandis que les habitations new-yorkaises du début du siècle sont comparables aux quartiers médiévaux de Paris ou de Prague, et l’Empire State Building correspond au château de Versailles.

LE PASSÉ KALÉIDOSCOPIQUE DU “MELTING-POT” AMÉRICAIN

La quatrième et dernière dimension temporelle de l’Amérique correspond au phénomène du “melting-pot”, comme on a appelé l’amalgame de toutes les cultures du monde en Amérique, chacune avec sa propre langue et ses traditions. En surface, ces différentes cultures semblent disparaître au fur et à mesure que les nouvelles générations s’intègrent dans une unique culture dominante. Et donc un jeune noir de l’Alabama, dont les ancêtres arrivèrent autrefois avec des chargements d’esclaves, un jeune “chicano” de Californie dont les ancêtres étaient des Indiens Pueblo ou des colons Espagnols, un jeune italo-américain de New York dont les ancêtres étaient de pauvres paysans siciliens et un jeune W.A.S.P. (“White Anglo Saxon Person”, un Blanc d’origine anglo-saxonne) de l’Indiana, dont les ancêtres étaient des marchands écossais, sont au fond impossibles à distinguer l’un de l’autre. Mais en même temps les cultures de leurs origines survivent au plus profond d’eux, bien que de façon fragmentée, à travers des centaines de rituels familiaux et ethniques, quelques phrases de dialecte, quelques plats traditionnels, quelques vieilles photos ou d’autres souvenirs, et quelques tics mentaux ou comportementaux peut-être rarement perceptibles à un œil étranger. Le rapide courant de la vie américaine, loin d’étouffer ces caractéristiques et ces coutumes, a paradoxalement contribué, par son uniformité et son indifférence de surface, à les préserver. Rien de tel n’aurait été possible dans leurs pays d’origine, où ces caractéristiques et ces coutumes auraient été - et où d’ailleurs elles ont été - balayées par un processus constant d’interaction et de changement. De la sorte, les langues ou les croyances traditionnelles des familles qui émigrèrent en Amérique voici 100 ans ou plus ont parfaitement conservé leur nature archaïque, tandis que dans le pays d’où elles venaient elles subissaient une modernisation radicale. Cette dualité du creuset de civilisations que sont les États-Unis a eu pour effet de créer des poches traditionnelles au cœur même de l’Amérique, là où l’on s’y attendrait le moins: pas tant parmi les immigrés russes ou chinois de fraîche date que chez leurs cousins pleinement intégrés dans les faubourgs ultra-modernes habités par la bourgeoisie. Parfois ces liens avec le passé sont voulus, comme chez les Amish de Pennsylvanie, mais la plupart du temps ils sont accidentels, comme la ressemblance étonnante du quartier Williamsburg de Brooklyn avec l’ancienne Varsovie et l’air typiquement napolitain que l’on respire dans Little Italy, à Manhattan, ou la magie de Canton ou du Caire dans laquelle vous plonge un bon restaurant typique de Detroit, mieux parfois que si l’on se trouvait dans le pays même.

Fermer


 
International

Si vous envisagez de partir en voyage en États-Unis, n'hésitez pas à rechercher des hôtels États-Unis sur HolidayCheck, afin de bien préparer vos vacances en États-Unis.


© 1999 - 2014, tout droit réservé.
Country index
"Holidaycheck.fr utilise des cookies.Cliquez ici pour plus d'informations et pour savoir comment changer vos paramètres. En utilisant notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l'utilisation des cookies sur Holidaycheck.fr