Californie

134 Hôtels Californie

Offres Popularité Prix
Classer selon

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
Hotel Grand Hyatt San Francisco
5,3 /6
note moyenne sur 75 avis »
commerces à proximité
possibilité de sorties à proximité
bon emplacement pour les excursions
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
Hotel Holiday Inn San Francisco Fisherman's Wharf
5,2 /6
note moyenne sur 88 avis »
commerces à proximité
bon emplacement pour les excursions
possibilité de sorties à proximité
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
BEST WESTERN Hotel Redondo Beach Inn
4,9 /6
note moyenne sur 81 avis »
bon déroulement lors du check-in/check-out
personnel compétent
personnel aimable
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
Hotel The Westin Bonaventure Los Angeles
5,0 /6
note moyenne sur 117 avis »
bonne maîtrise des langues étrangères
personnel aimable
propreté dans la chambre
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
Hotel Intercontinental San Francisco
5,4 /6
note moyenne sur 32 avis »
propreté au restaurant
état de l'hôtel
propreté générale
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
Hotel Los Angeles Airport Marriott
4,9 /6
note moyenne sur 154 avis »
superbe piscine
bon déroulement lors du check-in/check-out
personnel aimable
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
Hotel Abrego
5,1 /6
note moyenne sur 72 avis »
bon déroulement lors du check-in/check-out
chambre bien équipée
personnel aimable
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
Hotel Hilton Los Angeles Airport
4,8 /6
note moyenne sur 171 avis »
bon déroulement lors du check-in/check-out
chambre bien équipée
propreté générale
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
Hotel Park 55 Wyndham
5,0 /6
note moyenne sur 109 avis »
bon emplacement pour les excursions
commerces à proximité
possibilité de sorties à proximité
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
Hotel San Francisco Marriott Marquis
5,4 /6
note moyenne sur 40 avis »
bon emplacement pour les excursions
possibilité de sorties à proximité
commerces à proximité
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Pas de résultat pour cette requête. Réinitialiser tous mes critères.

Californie : je prépare mon séjour


Avant de partir

Version retravaillée par ldadesky
Préparation du voyage

Introduction
Dans l'état "Doré" de Californie, on peut découvrir des montagnes couvertes de neige, de vastes déserts et d'immenses plages de sable blond.

Climat
Le climat de la Californie est assez chaud, malgré ses variations considérables en fonction de la région, suivant la latitude, l'altitude par rapport au niveau de la mer et la proximité de la côte.

Dans les zones côtières et le sud de l'état, le climat est méditerranéen, avec des pluies modérées concentrées pendant les mois d'hiver et des étés secs. L'influence de l'océan modère généralement les températures, provocant des hivers plus doux (15°C) et des étés moins chauds (30°C).

San Francisco et le nord de l'état, par contre, ont normalement des températures plus basses, similaires à un climat alpin. Plus au nord (particulièrement dans la Sierra Nevada), le climat peut devenir très froid, avec des chutes de neige abondantes durant lesquel...
Version retravaillée par ldadesky
Préparation du voyage

Introduction
Dans l'état "Doré" de Californie, on peut découvrir des montagnes couvertes de neige, de vastes déserts et d'immenses plages de sable blond.

Climat
Le climat de la Californie est assez chaud, malgré ses variations considérables en fonction de la région, suivant la latitude, l'altitude par rapport au niveau de la mer et la proximité de la côte.

Dans les zones côtières et le sud de l'état, le climat est méditerranéen, avec des pluies modérées concentrées pendant les mois d'hiver et des étés secs. L'influence de l'océan modère généralement les températures, provocant des hivers plus doux (15°C) et des étés moins chauds (30°C).

San Francisco et le nord de l'état, par contre, ont normalement des températures plus basses, similaires à un climat alpin. Plus au nord (particulièrement dans la Sierra Nevada), le climat peut devenir très froid, avec des chutes de neige abondantes durant lesquelles la neige peut atteindre 15 mètres de profondeur.

Cependant, les déserts occupent une grande partie de l'extrémité sud et est de la région. Il y fait particulièrement chaud, avec des températures pouvant dépasser très souvent 40°C, plus modérées en hiver, bien qu'elles ne descendent généralement pas en dessous de 20°C.

Zone horaire
Le fuseau horaire de la Californie fait partie de la «Zone horaire du Pacifique» (GMT-8).

Informations générales

Version retravaillée par ldadesky
Le pays et sa population

Histoire

La Californie est un état fédéral des États Unis situé le long de la côte ouest du pays. Juan Rodriguez Cabrillo fut envoyé par l'Espagne pour explorer la région en 1542 et devint le premier européen à mettre pied sur le territoire que nous connaissons aujourd'hui comme la Californie. Le territoire appartint à l'Espagne, faisant partie du Mexique jusqu'en 1821, date à laquelle le pays reprit son indépendance. Plus tard, la Californie joignit les États Unis en 1848, le Mexique ayant dû céder le territoire après avoir perdu la guerre entre les deux pays. En 1850, elle devint finalement et officiellement un état fédéral des États Unis.
En 1848, on découvrit de l'or dans la région, ce qui provoqua un afflux massif d'immigrants et d'habitants d'autres états.
En 1906, un tremblement de terre détruisit la ville de San Francisco mais elle ne tarda pas à se reconstruire.
En 1910, le premier film fut tou...
Version retravaillée par ldadesky
Le pays et sa population

Histoire

La Californie est un état fédéral des États Unis situé le long de la côte ouest du pays. Juan Rodriguez Cabrillo fut envoyé par l'Espagne pour explorer la région en 1542 et devint le premier européen à mettre pied sur le territoire que nous connaissons aujourd'hui comme la Californie. Le territoire appartint à l'Espagne, faisant partie du Mexique jusqu'en 1821, date à laquelle le pays reprit son indépendance. Plus tard, la Californie joignit les États Unis en 1848, le Mexique ayant dû céder le territoire après avoir perdu la guerre entre les deux pays. En 1850, elle devint finalement et officiellement un état fédéral des États Unis.
En 1848, on découvrit de l'or dans la région, ce qui provoqua un afflux massif d'immigrants et d'habitants d'autres états.
En 1906, un tremblement de terre détruisit la ville de San Francisco mais elle ne tarda pas à se reconstruire.
En 1910, le premier film fut tourné à Hollywood et un an plus tard le premier studio cinématographique fut ouvert, transformant la ville en capitale mondiale de l'industrie cinématographique à la fin de cette décade.

Population et langage

La Californie possède une population de quelques 37 millions d'habitants, 37% d'origine latino-américaine ou hispanique (un pourcentage qui ne fait qu'augmenter, surtout depuis 1970). Ainsi, bien que la langue officielle soit l'anglais, langue parlée à la maison par 60,5% de la population californienne, l'espagnol est la deuxième langue parlée, avec 35,8% de la population (données de l'année 2009).
Villes les plus importantes:
Los Ángeles, San Diego, San José, San Francisco, Fresno, Long Beach, Sacramento, Oakland, Santa Ana, Anaheim.

Économie
La Californie à elle seule fait partie des 10 économies les plus importantes du monde. Parmi ses secteurs industriels les plus notables, on trouve la technologie, les grandes industries technologiques étant concentrées à San Francisco. L'industrie de la musique et du cinéma se concentre à Los Angeles et San Diego s'est spécialisée dans le développement de l'industrie pharmaceutique.
L'agriculture est également une activité économique considérable en Californie, favorisée par le climat de la région: elle dépend d'une production importante d'agrumes et durant les dernières décennies la production de vin s'est aussi développée.

Le secteur minier est également appréciable, en particulier celui de l'extraction de l'or.
Quant aux activités consacrées au tourisme, la Californie offre de nombreux parcs d'amusement, comme Disneyland et Universal Studios.

Se déplacer

Version retravaillée par ldadesky

Se déplacer dans la région


Location de voiture

L'age minimum pour louer une voiture est de 25 ans. Il faut avoir un permis de conduire valide, un passeport et une carte de crédit comme garantie. Il y a de nombreuses compagnies de location de voiture en Californie, par exemple: Alamo, Budget, Thrifty et Dollar.

Trains

A Los Angeles, la gare d'Amtrak (réseau des chemins de fer des États Unis) se situe au numéro 800, North Alameda Street. Cette gare est le terminus ouest pour les lignes qui traversent les Montagnes Rocheuses Méridionales, le terminus sud pour la ligne West Coast qui va à Seatle et le terminus ouest des routes arrivant de Chicago, St. Louis et New York.

A San Francisco, la gare Embarcadero Bart et le terminal Transbay, au 425 Mission Street, sont utilisés pour les services de banlieue limités. La gare d'Oakland, le long de la baie, est l'embranchement central sur la ligne West Coast, ainsi que le termi...
Version retravaillée par ldadesky

Se déplacer dans la région


Location de voiture

L'age minimum pour louer une voiture est de 25 ans. Il faut avoir un permis de conduire valide, un passeport et une carte de crédit comme garantie. Il y a de nombreuses compagnies de location de voiture en Californie, par exemple: Alamo, Budget, Thrifty et Dollar.

Trains

A Los Angeles, la gare d'Amtrak (réseau des chemins de fer des États Unis) se situe au numéro 800, North Alameda Street. Cette gare est le terminus ouest pour les lignes qui traversent les Montagnes Rocheuses Méridionales, le terminus sud pour la ligne West Coast qui va à Seatle et le terminus ouest des routes arrivant de Chicago, St. Louis et New York.

A San Francisco, la gare Embarcadero Bart et le terminal Transbay, au 425 Mission Street, sont utilisés pour les services de banlieue limités. La gare d'Oakland, le long de la baie, est l'embranchement central sur la ligne West Coast, ainsi que le terminus pour la ligne qui traverse les Montagnes Rocheuses entre le gare d'Oakland et le terminal Transbay.
A San Diego, les trains arrivent de Los Angeles dans une gare située en centre ville, au 4005 Taylor Street.

Vivre & découvrir

Version retravaillée par ldadesky
Mode de vie et distractions

Gastronomie

Mis à part la cuisine typique nord américaine: roast beef, poulet frit, viande grillée, meat loaf, patates rôties, patates douces, épis de maïs, salade de pommes de terre, tarte aux pommes, crème de palourdes, hamburgers, hot dogs, ailes de poulet etc., on peut aussi découvrir en Californie une gastronomie particulière qui se différencie du reste des États Unis. Ceci grâce au climat de la Californie, qui lui permet de jouir de fruits frais, de légumes et de fruits de mer en toutes saisons. Cet avantage, ainsi que la diversité de la provenance de ses habitants, a permis de développer une cuisine saine et rafraichissante qui utilise des ingrédients frais assaisonnés de mélanges d'épices peu courants, avec des saveurs typiques venues d'Asie, du Mexique et même d'Espagne.

Méritent une visite


Los Angeles; La deuxième ville des États Unis par sa taille, elle est connue comme la "capit...
Version retravaillée par ldadesky
Mode de vie et distractions

Gastronomie

Mis à part la cuisine typique nord américaine: roast beef, poulet frit, viande grillée, meat loaf, patates rôties, patates douces, épis de maïs, salade de pommes de terre, tarte aux pommes, crème de palourdes, hamburgers, hot dogs, ailes de poulet etc., on peut aussi découvrir en Californie une gastronomie particulière qui se différencie du reste des États Unis. Ceci grâce au climat de la Californie, qui lui permet de jouir de fruits frais, de légumes et de fruits de mer en toutes saisons. Cet avantage, ainsi que la diversité de la provenance de ses habitants, a permis de développer une cuisine saine et rafraichissante qui utilise des ingrédients frais assaisonnés de mélanges d'épices peu courants, avec des saveurs typiques venues d'Asie, du Mexique et même d'Espagne.

Méritent une visite


Los Angeles; La deuxième ville des États Unis par sa taille, elle est connue comme la "capitale mondiale du spectacle“, ce qui n'est guère étonnant puisse qu'on y trouve Hollywood. Elle comprend aussi des lieux comme Beverly Hills, où l'on peut admirer les palaces des étoiles du cinéma, Century City, la vallée de San Fernando, Long Beach, Santa Mónica, Venice Beach et Marina del Rey. Une des autres grandes attractions de la ville est le parc d'attraction de Disneyland, bien que Los Angeles offre bien d'autres distractions, comme le Musée d'Art Contemporain, le Philharmonique de Los angeles ou le Musée Getty, sans compter ses plages magnifiques et la vie nocturne de Sunset Strip.

San Francisco: C'est une ville cosmopolite qui fonctionne comme le centre commercial, culturel et touristique du nord de la Californie. Les collines qui entourent la Baie offrent des vues spectaculaires et il faut absolument voir le Golden Gate Bridge et l'ancienne prison d'Alcatraz. On peut visiter la ville grâce à son réseau de tramways depuis lesquels les vues sont magnifiques.

San Diego: Une ville rendue très attractive par son climat agréable et ses belles plages, parfaites pour le surf. Dans le parc thématique de SeaWorld, on peut voir de tout près les plus grand animaux marins du monde et dans Balboa Park, un parc qui est aussi une réserve naturelle, on compte 15 musées sur des thèmes différents. Balboa Park accueille le zoo de San Diego et en été il se peuple d'acrobates et de musiciens.

Big Sur: Ligne côtière entre le nord de Los Angeles et San Francisco, avec de très belles plages, parfois difficiles d'accès. Idéal pour les randonnées, les excursions et pour voir le paysage en voiture depuis la route qui suit la côte sur toute sa longueur. Parcs à visiter: Pfeiffer Big Sur State Park, Andrew Molera State Park, Julia Pfeiffer Burns State Park. Plages: Pfeiffer Beach, Sand Dollar Beach.

La Jolla (voisinage de San Diego): Ici, on peut nager, avec ou sans tuba, faire du surf, du vélo, de l'escalade...

Monterey: à deux heures de route de l'aéroport de San Francisco. Offre aussi des plages spectaculaires.

Palm Springs (190 km à l'est de Los Angeles): Situé dans le désert du Colorado, c'était un lieu de repos pour les acteurs célèbres. Bon climat, terrains de golf et centres de villégiature élégants.

Californie: guide de voyage

La Californie

Un retour en arrière

Les Californiens ont toujours été un peuple en mouvement, à commencer par Hernán Cortés, le conquérant espagnol du Mexique. En 1535, Cortés navigua vers le nord à la recherche d’une île, à en croire le livre “Las Sergas de Espalandián” de Garcia Ordóñez de Montalvo, “très proche du côté du Paradis terrestre”. Il fut en revanche le premier Européen, quoique sans une fonction officielle, à apercevoir ce qu’il décréta être la partie supérieure d’une “péninsule”, l’une des extrémités de l’actuelle “Baja California”. Au XVIe siècle “Baja California” (Californie inférieure) se référait cependant au Mexique, tandis qu’“Alta California” était le territoire que Cortés avait vu. Nombre de livres d’histoire traitent du voyage que fit en 1542 le navigateur portugais Juan Rodríguez Cabrillo. Ses deux navires, qui battaient pavillon espagnol, jetèrent l’ancre près des actuelles San Diego, Santa Monica et San Pedro et d’autres localités de la côte californienne. La mission de Cabrillo était double. Il cherchait l’Eldorado, un mot espagnol signifiant “la région dorée”, un lieu de richesses légendaires dont on pensait qu’il se trouvait quelque part dans le Nouveau Monde. L’ on pensait trouver en Californie cet Eldorado où, à en croire la description de Montalvo, “... sur toute l’île ne se trouvait pas du métal mais de l’or”. Cabrillo était probablement aussi à la recherche du passage du nord-ouest, un raccourci vers les merveilles (et les marchés) de l’Orient. Sebastian Vizcaíno, un autre navigateur portugais à la solde de la couronne espagnole, fit escale en Californie alors qu’il se rendait à Manille en 1602. Il découvrit Monterey Bay et chanta les louanges de ce port naturel au point que plus tard celui-ci devint la destination de la première expédition espagnole par voie de terre. Entre temps, cependant, le corsaire anglais Sir Francis Drake arriva en 1579 à bord de son “Golden Hind”. Il débarqua, suppose-t-on, à Point Reyes (l’on a aussi avancé Santa Barbara) où, couronné par des Indiens enthousiastes, il revendiqua la “Nouvelle Albion” au nom de la reine Elisabeth et de “Ses Successeurs à tout jamais”. En 1763, la guerre entre les Français et les Indiens (comme elle est connue en Amérique) ou Guerre des sept ans (le nom qu’on lui donne en Europe) établit la domination anglaise dans la partie septentrionale du Nouveau Monde. L’Espagne fortement catholique, préoccupée, décida d’envoyer une expédition militaire et religieuse qui instaura “Alta California” dans la deuxième moitié de la décennie. C’est ainsi que la curieuse combinaison de forces spirituelles et militaires que représentaient respectivement le moine franciscain Junípero Serra et Gaspar de Portola donna naissance à la Mission San Diego de Alcalá, le premier avant-poste dans Alta California (1769). Portola essaya en vain de trouver Monterey Bay; en revanche, sa petite compagnie découvrit la baie de San Francisco.
La Californie fut prise aux i... Lire la suite
La Californie

Un retour en arrière

Les Californiens ont toujours été un peuple en mouvement, à commencer par Hernán Cortés, le conquérant espagnol du Mexique. En 1535, Cortés navigua vers le nord à la recherche d’une île, à en croire le livre “Las Sergas de Espalandián” de Garcia Ordóñez de Montalvo, “très proche du côté du Paradis terrestre”. Il fut en revanche le premier Européen, quoique sans une fonction officielle, à apercevoir ce qu’il décréta être la partie supérieure d’une “péninsule”, l’une des extrémités de l’actuelle “Baja California”. Au XVIe siècle “Baja California” (Californie inférieure) se référait cependant au Mexique, tandis qu’“Alta California” était le territoire que Cortés avait vu. Nombre de livres d’histoire traitent du voyage que fit en 1542 le navigateur portugais Juan Rodríguez Cabrillo. Ses deux navires, qui battaient pavillon espagnol, jetèrent l’ancre près des actuelles San Diego, Santa Monica et San Pedro et d’autres localités de la côte californienne. La mission de Cabrillo était double. Il cherchait l’Eldorado, un mot espagnol signifiant “la région dorée”, un lieu de richesses légendaires dont on pensait qu’il se trouvait quelque part dans le Nouveau Monde. L’ on pensait trouver en Californie cet Eldorado où, à en croire la description de Montalvo, “... sur toute l’île ne se trouvait pas du métal mais de l’or”. Cabrillo était probablement aussi à la recherche du passage du nord-ouest, un raccourci vers les merveilles (et les marchés) de l’Orient. Sebastian Vizcaíno, un autre navigateur portugais à la solde de la couronne espagnole, fit escale en Californie alors qu’il se rendait à Manille en 1602. Il découvrit Monterey Bay et chanta les louanges de ce port naturel au point que plus tard celui-ci devint la destination de la première expédition espagnole par voie de terre. Entre temps, cependant, le corsaire anglais Sir Francis Drake arriva en 1579 à bord de son “Golden Hind”. Il débarqua, suppose-t-on, à Point Reyes (l’on a aussi avancé Santa Barbara) où, couronné par des Indiens enthousiastes, il revendiqua la “Nouvelle Albion” au nom de la reine Elisabeth et de “Ses Successeurs à tout jamais”. En 1763, la guerre entre les Français et les Indiens (comme elle est connue en Amérique) ou Guerre des sept ans (le nom qu’on lui donne en Europe) établit la domination anglaise dans la partie septentrionale du Nouveau Monde. L’Espagne fortement catholique, préoccupée, décida d’envoyer une expédition militaire et religieuse qui instaura “Alta California” dans la deuxième moitié de la décennie. C’est ainsi que la curieuse combinaison de forces spirituelles et militaires que représentaient respectivement le moine franciscain Junípero Serra et Gaspar de Portola donna naissance à la Mission San Diego de Alcalá, le premier avant-poste dans Alta California (1769). Portola essaya en vain de trouver Monterey Bay; en revanche, sa petite compagnie découvrit la baie de San Francisco.
La Californie fut prise aux indigènes d’Amérique pratiquement sans qu’un seul coup de feu fût tiré. Serra, l’“apôtre de Californie”, réussit à réaliser son projet consistant à établir des missions le long du “Camino Real” (la route royale) de San Diego à Sonoma, mais bon nombre des Indiens qui se laissèrent baptiser avec soumission moururent de maladies inconnues apportées par l’homme blanc. A la même époque, les Russes exploitaient le commerce des fourrures en Alaska et, attirés par l’abondance de loutres marines en Californie, ils fondèrent un avant-poste militaire à Fort Ross, tout de suite au nord de l’actuelle Jenner. Le drapeau de la nouvelle République du Mexique flotta au-dessus de Monterey, la capitale de l’Alta California, en 1822, et les politiciens américains commencèrent à penser qu’il pouvait être extrêmement avantageux de posséder ce territoire.
Les Mexicains sécularisèrent les missions en 1833, et distribuèrent des millions d’acres de terrains appartenant aux missions à des colons hispano-américains connus sous le nom de Californios. L’ époque des fermes d’élevage en Californie a été décrite avec beaucoup de réalisme par Henry Dana dans son livre “Two Years Before the Mast”. Ce fut une époque où les marchands maritimes Yankees affrontaient le long voyage depuis l’est à travers le détroit de Magellan et vendaient des biens de première nécessité en échange de précieux chargements de peaux de bétail. Après une période où la tension alla croissant et où se multiplièrent les escarmouches de frontière, les Etats-Unis déclarèrent la guerre au Mexique le 13 mai 1846. Ce qui poussa l’explorateur John C. Fremont et un groupe de partisans américains à hisser à Sonoma le “Bear Flag” – un drapeau représentant un ours face à une étoile rouge – et à proclamer la “République indépendante du Bear Flag”. La nouvelle nation ne dura que jusqu’au 7 juillet date à laquelle l’officier naval américain John Drake Sloat envoya un émissaire à terre pour demander la reddition du commandement militaire de Monterey. L’officier mexicain traita la chose avec une grande diplomatie: il répondit que tous ses soldats se retireraient simplement de Monterey. Sloat hissa le drapeau américain au-dessus du bureau de la douane et déclara que “dorénavant la Californie ferait partie des Etats-Unis”.
L’état fut admis dans l’Union américaine en 1850; deux ans auparavant, John Marshall avait trouvé près de Sacramento, dans une propriété appartenant à John Sutter, une pépite d’or, ce qui déclencha dans le monde entier une Ruée vers l’or.
La population de San Francisco augmenta de façon vertigineuse, passant en l’espace de trois ans de quelques centaines d’habitants à 25.000, et donnant naissance à la “côte barbare”, où l’on vivait frénétiquement et où l’on mourait jeune. Une Ruée vers l’argent de moindres dimensions se produisit à la fin de la même décennie au pied de la Sierra Nevada. L’occupation principale de la Californie redevint l’agriculture, en particulier dans la Central ou San Joaquin Valley, avec les vignobles des vallées Napa et Sonoma et l’exploitation des bois et forêts dans l’extrême nord au cours de la seconde moitié du XIXe siècle, et l’économie locale fut soutenue par des liaisons ferroviaires toujours plus importantes. Des Américains d’origine chinoise, des Italiens et des Portugais se joignirent aux résidents de Californie pour mettre sur pied une florissante industrie de la pêche. Le 18 avril 1906, tôt le matin, San Francisco fut secouée par un violent tremblement de terre qui tua 500 personnes et, joint aux incendies qui s’ensuivirent, détruisit une grande partie de la ville. Peu à peu la ville fut reconstruite, devenant plus grande qu’avant. En même temps, la Californie du sud devint un lieu de villégiature renommé et la capitale en herbe de l’industrie du cinéma; bientôt l’on trouva du pétrole en mer. Au cours des années 1920 et 1930, nombre de Californiens récoltaient encore les bienfaits de l’agriculture, une situation qui allait légèrement changer pendant la Seconde guerre mondiale, avec l’extension de l’industrie de l’armement. Les années 1970 et 1980 amenèrent le développement de sociétés spécialisées dans l’électronique et la technologie, réunies dans la Silicon Valley, et dans les industries de services, tandis que l’attrait de la Californie comme lieu de vacances n’a cessé d’augmenter.

Mutations géographiques

Les Californiens vivent sur le fil du rasoir au sens moral et souvent aussi physique du terme. Voici des millions d’années, l’état était entièrement sous l’eau et, à la suite de l’expulsion de roches en fusion depuis le centre de la terre, les chaînes de montagnes s’élevèrent et une plaque tectonique fut créée, faisant pression contre l’extrémité du continent.
Entre les deux se produisit un réseau de crevasses et de fissures dont la plus importante est la faille de San Andreas qui s’étend sur 435 kilomètres environ. La zone de la baie se trouve exactement sur la faille de San Andreas, comme le prouvent les violents tremblements de terre de 1906 et de 1989. Au nord, l’on pense que les volcans de la chaîne de montagne dite Cascade Range sont éteints, sans toutefois pouvoir en être absolument sûrs. Aujourd’hui encore sont en cours les mutations géologiques qui en Californie ont donné naissance aux chaînes de montagnes et à une côte souvent accidentée et ont creusé de splendides vallées.

Fermer

939 avis sur les hôtels Californie avec une note moyenne de 5.1 sur 6

939 5
Juergen
12 avis publiés
En Couple, 56-60 ans
Tout ce dont on a besoin en CalifornieHôtel recommandé
Hotel Hyatt Regency Huntington Beach in Huntington Beach, Californie
5,5
Soleils
/ 6
Très bien, l'hôtel se trouvait juste à côté de la plage, le seul inconvénient était la salle de réunion qui était utilisée jusqu'à tard dans la nuit et c'était assez bruyant. Continuer à lire l'avis
Séjour en juin 2013 - Lu 874 fois

Joana
1 avis publié
En Couple, 26-30 ans
Et depuis cet hôtelHôtel non recommandé
Western Holiday Lodge in Three Rivers, Californie
2,6
Soleils
/ 6
Au cours de notre voyage en Californie, nous avons passé une nuit dans un hôtel au Nevada. L'hôtel se situait à l'entrée du petit village Three Rivers. De l'extérieur le complexe était très soigné.Il y avait une piscine que nous n'avons pas utilisée. Mais nous avons constaté qu'elle a été nettoyée le jour de notre départ.Lors de l'enregistrement, un monsieur, qui était très bref et taciturne nous a accueillis.Après, nous nous sommes installés dans nos chambres. Nous avons demandé une recomman... Continuer à lire l'avis
Séjour en juin 2013 - Lu 440 fois

Francois
47 avis publiés
En solo, 26-30 ans
Personnel très sympaHôtel recommandé
Hotel Homewood Suites San Jose Silicon Valley in San José, Californie
4,4
Soleils
/ 6
J'ai passé une nuit dans une suite homewood à San Jose, Californie entre 2 vols à l'aéroport de San Jose. Il y a d'autres hôtels plus proches de l'aéroport, mais ils étaient complets ou hors de prix. A condition de prévenir l'hôtel à l'avance, un transfert gratuit peut être organisé entre l'hôtel et l'aéroport (ou tout autre point à moins de 5 miles). Personnel très sympa et amical. Suite assez confortable et bien équipée, dans l'efficacité plutôt que dans le luxe. Buffet petit déjeu... Continuer à lire l'avis
Séjour en octobre 2013 - Lu 285 fois

Paul
1 avis publié
En Couple, 26-30 ans
Il n'y avait rien de spécial, mais c'est OK pour le ...Hôtel recommandé
BEST WESTERN Desert Villa in Barstow, Californie
3,5
Soleils
/ 6
Hôtel pour un transit classique et non pas pour un long séjour. Mais solide et pas de problèmes. Tout est propre et correct. Il y avait une petite piscine, mais elle était fermée en raison de la période de l'année. L'hôtel est un motel de style classique, mais bien desservi par les transports en commun. Pour une nuit entre Vegas et Californie, c'est tout à fait suffisant. En tout et pour tout, il n'y avait rien de spécial, mais c'est solide pour le prix. Continuer à lire l'avis
Séjour en janvier 2014 - Lu 138 fois

Bernard
1 avis publié
En solo, 56-60 ans
Bruxelles, Belgique
Blythe: des palmiers dans le désertHôtel non recommandé
BEST WESTERN Sahara Motel in Blythe, Californie
4,2
Soleils
/ 6
Blythe se situe à la frontière entre Californie et Arizona.C'est une étape sur l'autoroute I8 , en plein désert . La température y est souvent tres élevée , de l'ordre de 40 degrés celsius lorsque j'y ai séjourné en mai.Motel de style classique avec une grande cour/parking au centre ... et la grande piscine tres agréable , bien ombragée entourée par de grands palmiers . Nombreux sièges , tables et même des tentes comme dans le désert. Par contre , les chambres sont un peu vieillies (même si l... Continuer à lire l'avis
Séjour en mai 2014 - Lu 13 fois

// EULERIAN // TEDEMIS

 
International

Si vous envisagez de partir en vacances dans la région Californie, n'hésitez pas à rechercher des hôtels Californie, États-Unis sur HolidayCheck, afin de bien préparer votre voyage.


© 1999 - 2014, tout droit réservé.
Region index
"Holidaycheck.fr utilise des cookies.Cliquez ici pour plus d'informations et pour savoir comment changer vos paramètres. En utilisant notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l'utilisation des cookies sur Holidaycheck.fr