Malindi

44 Hôtels Malindi

Offres Popularité Prix
Classer selon

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
Hotel Sandies Tropical Village
à Malindi
4,7 /6
note moyenne sur 45 avis »
à proximité de la plage
taille de la chambre
propreté dans la chambre
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
Hotel Sandies Coconut Village
à Malindi
5,7 /6
note moyenne sur 113 avis »
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
Hotel Diamonds Dream Of Africa
à Malindi
5,9 /6
note moyenne sur 22 avis »
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
Hotel Coral Key Beach Resort
à Malindi
4,8 /6
note moyenne sur 41 avis »
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
Hotel Lawford's Beach
à Malindi
4,9 /6
note moyenne sur 15 avis »
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
Ocean Beach Resort Malindi
à Malindi
5,8 /6
note moyenne sur 1 avis »
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
Hotel Kenyan House Boutique
à Malindi
5,8 /6
note moyenne sur 1 avis »
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
White Elephant Sea & Art Resort Hotel
à Malindi
5,7 /6
note moyenne sur 1 avis »
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Fermer Trouver le meilleur prix avec : Cliquez sur les logos des partenaires pour ouvrir leurs offres dans une autre fenêtre Veuillez sélectionner au moins un partenaire
Hôtel seul : 9 offres »
EasyClickTravel
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / nuit
Séjour : 6 offres »
Look Voyage
1799 € » Recherche full
Recherche
224 / sem

Pas de résultat pour cette requête. Réinitialiser tous mes critères.

Malindi : je prépare mon séjour


Avant de partir

Version retravaillée par nataliaola3
La deuxième ville de la côte est une station balnéaire cosmopolite, largement investie par la communauté italienne. On la appelle d'ailleurs « Little Italy ». Cela dit, il reste peu de vestiges de la riche cité qui accueillit Vasco de Gama en route vers les Indes, et la majorité des boutres ont disparu avec l'aménagement de la route entre Malindi et Mombasa. On vient donc notamment à Malindi pour l'atmosphère et la fête. Ex-capitale du « sex tourism » dans les années 1970, la ville s’anime le soir dans la grande tradition des bacchanales et autres plaisirs felliniens. Les lève-tôt et les sportifs de jour ne sont pas oubliés. Hemingway y lança la mode de la pêche au gros dans les années 1930. La surenchère et la flambe ne feront pas l'affaire des petits budgets. Si vous aimez l'authenticité, Malindi n'est pas pour vous. C'est d'abord le point de départ d'excursions dans la région, d'un safari à Tsavo, ou la dernière étape avant l'archipel de Lamu.
La pê...
Version retravaillée par nataliaola3
La deuxième ville de la côte est une station balnéaire cosmopolite, largement investie par la communauté italienne. On la appelle d'ailleurs « Little Italy ». Cela dit, il reste peu de vestiges de la riche cité qui accueillit Vasco de Gama en route vers les Indes, et la majorité des boutres ont disparu avec l'aménagement de la route entre Malindi et Mombasa. On vient donc notamment à Malindi pour l'atmosphère et la fête. Ex-capitale du « sex tourism » dans les années 1970, la ville s’anime le soir dans la grande tradition des bacchanales et autres plaisirs felliniens. Les lève-tôt et les sportifs de jour ne sont pas oubliés. Hemingway y lança la mode de la pêche au gros dans les années 1930. La surenchère et la flambe ne feront pas l'affaire des petits budgets. Si vous aimez l'authenticité, Malindi n'est pas pour vous. C'est d'abord le point de départ d'excursions dans la région, d'un safari à Tsavo, ou la dernière étape avant l'archipel de Lamu.
La pêche : une affaire de tradition : Jadis, on capturait le requin à bord de larges boutres appelés mashuas. Le long du rivage, on pratiquait la pêche en pirogue à balancier (ngalawa) au moyen d'une gaffe à crochets. Finalement, les pêcheurs les plus habiles attrapaient jusqu'à 100 kg de poissons dans la matinée avec une ligne accrochée au gros orteil ! A présent, la flotte la plus importante est celle des bateaux de pêche hauturière. De grands bancs de poissons migrent toute l'année au large de la côte. Malindi est mondialement connue pour la pêche au voilier et à l'espadon.
Un peu d’histoire
La girafe de l'empereur et l'amitié portugaise Malindi est d'abord un comptoir de commerce maritime, probablement connu au début de l'ère chrétienne. Au XV' s, la Chine développe ses échanges avec l'océan Indien. Malindi offre à l'empereur Ming une girafe. L'ambassadeur de Malindi est escorté en grande pompe pour son retour : une flotte de 62 navires et pas moins de 37 000 hommes ! Malindi accueille avec intérêt celui que Mombasa a rejeté: Vasco de Gama est un allié de choix contre son éternelle rivale. Le cheikh met à sa disposition son meilleur navigateur: il conduira Vasco jusqu'aux Indes. Cette amitié avec le Portugal dure près d'un siècle. Malindi devint alors le centre des activités portugaises au nord du Mozambique. Le port est idéalement situé sur la route des vents de mousson. En 1585, un pirate turc du nom de Mirale Bey s'empare des possessions portugaises de Faza, Pate et Mombasa. Malindi échappe au pillage grâce à la ruse d'un capitaine portugais, Mendes de Vasconcellos. Pendant la nuit, il fait déposer deux canons sur un îlot de sable au large de la ville assiégée. Sous les bombardements, la flotte turque prend le large, croyant affronter une véritable armada !
Voyage au long Cou
En 1414, l’empereur chinois Ming envoya une grande expédition maritime, qui réalisa la première traversée directe reliant le Pacifique ouest à l'océan Indien. Le navigateur Zheng He fit escale à Malindi, où on lui offrit un cadeau insolite qu'il fut chargé de ramener à l'empereur : une girafe qui allait voyager durant 6 mois... Ce symbole de la bienveillance, emblème de la vertu, sera très apprécié dans l'Empire du Milieu. Six siècles plus tard, les bonnes habitudes ne se perdant pas. Malindi a offert une girafe à la ville chinoise de Nanjing, où l’explorateur est enterré.
Le déclin
La prospérité de Malindi prend fin en 1593, lorsque les Portugais transfèrent leur quartier général à Mombasa, qui possède un port en eau profonde et un site plus facile à défendre. Pillée puis occupée par les Gallas (pasteurs nomades de Somalie), Malindi disparaît peu à peu sous la végétation. Au XIXe s, le sultan de Zanzibar relance l'activité de la ville. Plus de 6 000 esclaves travaillent dans les plantations de fruits et de céréales. L'abolition de l'esclavage sous le protectorat anglais porte un coup à l'agriculture traditionnelle. Les Européens investissent dans le coton, le coprah et le caoutchouc. Mais l'effondrement des cours lors de la Première Guerre mondiale provoque une cascade de faillites. Les vaches du commandant et les premiers charters Après le conflit, Malindi est dopée par l'essor du tourisme. Hemingway débarque en 1934 avec deux amis, des pointures de la chasse et de la pêche au gros. Ils passent plus de temps au bar que derrière leur canne à pêche, mais qu'importe, l’impact est considérable. Le commandant Lawford fonde un nouvel hôtel et décide d'offrir du lait frais à ses clients. Une vingtaine de vaches de Jersey débarquent sous le climat tropical de Malindi ! Lors de la Seconde Guerre mondiale, les obus italiens tombent sur la ville, sans exploser. L'endroit n'est pas un site stratégique, et la concentration de forces alliées le long de Silversands Beach doit beaucoup à la clémence du climat. Après la guerre, l'essor de la station touristique reprend : les fermiers anglais des Highlands viennent passer leurs vacances au bord de la mer et décident de s'y installer. Les premiers charters atterrissent à Malindi en 1965. Depuis, les Italiens ont investi en masse dans le tourisme qui, maintenant, représente la première ressource de la ville.
Arriver Quitter
En bus azzi La majorité des destinations sont desservies au départ du terminal de Old Market dans la vieille ville, Jamhuri St (face à la station-service Kobil). C'est aussi là qu'arrivent les bus. Presque tous les bureaux des compagnies de bus s'y trouvent, et c'est donc là qu'il faut venir réserver son ticket, si possible 1 jour en avance (au pire, le jour même mais tôt le mat) .
Seuls les bus pour Mombasa partent du terminal de Malindi New Market.
-De/vers Nairobi: compter 11 ou 12h de trajet dans de gros bus d'env 45 passagers. Pour de meilleures options, rejoindre Mombasa et prendre un des bus.
- De/vers Lamu: le trajet fut longtemps dangereux (attaques de shiftas, les bandits somalis, accidents de ravin, etc.). La situation s'est calmée depuis, mais les attaques des shebabs somaliens sur Lamu peuvent à tout moment rendre de nouveau cet itinéraire périlleux. Renseignez-vous absolument avant d'y aller. D'ailleurs, pour plus de sûreté, le trajet s'effectue souvent en convoi. Les compagnies Simba Coach, Najaah Coach, Tahmeed ou Tawakal proposent plusieurs départs/j. (en matinée) dans des bus qui ont beaucoup vécu. Compter 4-6h de trajet. Tarif : env 600-800 Ksh. On arrive à l'embarcadère de Mokowe. Un boutre public dessert en 20 mn les îles de Lamu et de Pate (prix dérisoire).
- De/vers Mombasa : au départ du Malindi New Market, pas de problème pour trouver un bus ou un matatu. Sinon, la compagnie Tawakal basée à Old Market propose 3 bus/j. Compter 2h.
En matatu
Pour Mombasa et Watamu: très nombreux matatus au Malindi New Market.
En voiture
- De/vers Lamu: déconseillé, sauf en intégrant un convoi et en embarquant un gendarme ou un membre de la police administrative du point C112 à Mpekatoni sur env 50 km. En général, c' est gratuit, mais il arrive qu'on vous sollicite un peu... Il existe un parking gardé à l'embarcadère de Mokowe et un autre en ville, à 2 km, près du poste de police (faire du stop). Les boutres publics attendent les bus pour larguer les amarres.
- De/vers Tsavo Est: on emprunte une bonne piste roulante. La Sala Gate est à 115 km. Compter env 3h30 avec un véhicule normal et entre 2 et 3h en 4x4. Pdt la saison des pluies, le 4x4 est vraiment nécessaire car la piste est souvent boueuse.
En avion
Aéroport : à 2 km à l'ouest de la ville.
- De/vers Nairobi: Kenya Airways assure 1-2 vols/j. Air Kenya propose 3 vols/sem avec parfois un stop à Mombasa.
- De/vers Lamu : 1 vol/j. avec FIy540.
- Des compagnies comme FIy540 et Mombasa Air Safari affrètent également des petits coucous pour les parcs et réserves, voire pour Lamu et Zanzibar.
Comment se déplacer
-En boda-boda: ce sont des vélos- taxis. Env 30 Ksh la course dans le centre et le double le soir. -En moto-taxi : env 50 Ksh la course dans le centre et le double le soir.
-En tuk-tuk: ce sont des trois-roues à moteur surmontés d'une cabine. A partir de 50 Ksh la course dans la journée et le double le soir.
-En taxi: il y en a partout. Env 200 Ksh la course ; un peu plus cher le soir.
À voir
La croix de Vasco de Gama (Vasco de Gama Pillar) : env 500 Ksh, ticket incluant la chapelle portugaise et le Malindi Museum ; réduc. Un des plus anciens monuments européens d'Afrique noire. Cette croix en calcaire aux armes du Portugal accueille les bateaux à l'entrée du port. Elle fut érigée en 1499 devant le palais de l'ancien cheikh par Vasco de Gama, de retour des Indes. Longtemps, sa connotation catholique a semé la discorde dans la communauté musulmane. La croix fut même renversée. Mais devant l'insistance des Portugais, elle fut déplacée puis réinstallée à son emplacement actuel au XVI' s. On y accède par un petit chemin. Belles vues sur la baie de Malindi.
La chapelle portugaise : en général, tlj 8h-18h. Entrée : env 500 Ksh, ticket incluant la croix de Vasco de Gama et le Malindi Museum ; réduc. Le gardien se fera sans doute un plaisir de vous guider, de vous faire signer le livre d'or (moyennant une petite obole...) et vous poussera à visiter le Malindi Museum. C'est tout ce qui reste du quartier portugais de la ville. La chapelle reçut un hôte de marque en 1542, en la personne de saint François Xavier. A l’extérieur, quelques tombes de pionniers.
Malindi Museum (House of the Columns): sur le front de mer de la vieille ville. Tlj 8h-18h. Entrée : env 500 Ksh, ticket incluant la croix de Vasco de Gama et la chapelle portugaise ; réduc. Cette « maison des colonnes » (sans doute construite par un commerçant musulman) existait déjà en 1891, comme le prouve une photo prise depuis un bateau par un certain W. W. Fitzgerald, administrateur chargé d'évaluer le potentiel agricole de la côte. Il fut accueilli par J. Bell Smith dont la tombe se trouve à la chapelle portugaise. Le lieu devint un hôpital puis un entrepôt de poisson dans les années 1950. A présent, c'est un petit musée avec des panneaux accompagnés de photos (vestiges islamiques, Vasco de Gama, la route des Indes, l'Islam...). Quelques objets traditionnels. Expos temporaires. Petite bibliothèque sur Malindi au dernier étage. Le tout est quand même succinct pour le moment.
Malindi Cultural Museum (Old District Officer's Office): face au Uhuru Garden. Ne pas confondre avec le précédent musée. Infos auprès du directeur, M. Tinga Kalume, kktinga@gmail.com. Tlj 8h-18h. Entrée : 500 Ksh. Ce nouveau musée est logé dans une maison à colonnes bâtie vers 1890 pour l’Imperial British East African Company. Son premier administrateur local, aussi collecteur d'impôts, fut un certain Jim Bell-Smith, qui introduisit la culture du coton. Après l'Indépendance, en 1963, fut enfin appelé le premier District Officer kenyan, qui dépendait alors du sultan de Zanzibar. Avant d'entrer, tournez-vous vers le jardin et imaginez que, dans les années 1960, l'édifice était au bord de la plage... Eh oui, la mer a reculé de près de 250 men un demi-siècle. Au rez-de-chaussée, à droite, une petite salle dédiée à l'histoire de la ville. Dans la salle de gauche, une exposition sur la culture swahilie : objets usuels, sandales traditionnelles, talismans, instruments de musique, parfumeurs, cafetières en cuivre de Lamu et porcelaine chinoise. L'étage, auquel on accède par un escalier en mahogany indien, est consacré aux cultures mijikenda et táita. Rappelons que les Mijikenda, dont le nom signifie « neuf tribus », sont l'ethnie dominante sur la côte entre Malindi et la Tanzanie. Explications en anglais sur les croyances et la divination, objets usuels et rituels, instruments de percussion et maquette d'une maison traditionnelle réalisée par le directeur du musée, un Mijikenda, né dans ce type d'habitation. Dans la salle des Táita, une ethnie qui vit au sud-ouest des Táita Hills, même type d'expo, avec en plus quelques jolis tambours.
Pillar Tombs : Juma Mosque. Ne se visite pas, mais on peut jeter un coup d'œil par-dessus le mur d'enceinte. En fait, la mosquée a été reconstruite au-dessus de tombes ornées de colonnes, auparavant décorées de porcelaine chinoise. Le palais du cheikh de Malindi se trouvait juste à côté.
La vieille ville : sorte de labyrinthe animé et délabré. Avec l'aide d'un guide, on peut rendre visite aux artisans perdus dans les ruelles.
Falconry of Kenya : derrière le Malindi Complex. Tlj 9h-17h30. Entrée : env 500 Ksh ; réduc. Une belle petite fauconnerie, dirigée avec passion et générosité par Michaël, et qui a bien besoin de votre aide pour survivre. En général, on y voit seulement des animaux recueillis après blessure ou abandon. Allez donc y faire un tour. On y croise d'abord Mzeekobe, une tortue mâle des Seychelles âgée d'environ 120 ans et qui adore les chatouilles. Selon le guide, elle devrait vivre au moins le double. Près de 40 espèces d'aigles, de faucons et de hiboux. Vous repérerez sans doute bien vite le cri perçant du fish eagle. Et si vous êtes fan de Harry Potter, plongez-vous dans les yeux étranges de la « chouette des bois » (wood owl), à la bouille étonnante, tout comme celle de la chouette verreauxi d'ailleurs, sans oublier d'observer le ballet de la chouette- effraie (barn owl), qui se dandine sur une seule patte pour trouver le sommeil. Surtout, n'oubliez pas Pauline, une chouette qui approche de la fin de sa vie mais affectionne les petites caresses sur la tête. Le guide vous fera une petite démonstration de volerie pour finir. Petit bar-resto avec terrasse.
À faire
Les sportifs sont à la fête : planche à voile, surf, plongée, golf, cheval.
Blue Fin Diving : basé Plage Malindi possède une baie sauvage qui s'étend sur 7 km. Malheureusement, la rivière locale a creusé une brèche dans la barrière de corail, et ses eaux limoneuses se déversent au nord de la ville. Elles peuvent parfois troubler la visibilité, surtout après la pluie. D'avril à octobre, le vent du sud creuse la mer et apporte des algues en abondance sur la plage. Le spot est parfait pour le surf, surtout en juillet et août. La meilleure plage est au sud : Silversands Beach.
Dans les environs de Malindi
A Crocodile Farm : à 4 km sur la route du Malindi Park Office. Tlj 9h-17h30. Entrée: env 1200 Ksh; réduc. Intéressera surtout les amateurs car le prix d'entrée est plutôt prohibitif. Cela dit, le site est tenu et guidé par un Anglo-Kenyan très instruit sur la question. Les lundi, mercredi et vendredi, à 16h, gros repas des crocos. La ferme en élève environ un millier tout en vendant leur chair aux restos et en exportant les peaux. Certains ont été baptisés de drôles de noms : Saddam Hussein, Ben Laden avec son museau défoncé, George W. Bush et Margaret Thatcher (pas la peine de vous dire qui a amoché Ben Laden...), Berlusconi et même Sarkozy... Également quelques varans, des tortues et une belle collection de serpents, tous de la région de Malindi, dont le boa baptisé Michael Jackson mais surtout le black mouthed mamba et sa vitesse de pointe de 25 km/h.
Le cirque de Marafa (Hell's Kitchen): à 44 km au nora Une miniature du grand canyon d'Arizona aux couleurs étonnantes. Depuis le village, un chemin de randonnée mène à une forêt de pics rocheux, dont certains atteignent 30 m.
Mambrui: à 14 km sur la route de Lamu. Ville arabe pittoresque du XVe s. Maisons d'anciens planteurs ruinés par l'abolition de l'esclavage.

Informations générales

Aucune contribution n'a été envoyée jusqu'à présent pour Malindi. Partagez avec d'autres voyageurs toutes les informations dont vous disposez pour cette ville et jouez le rôle du "guide touristique"!

Se déplacer

Aucune contribution n'a été envoyée jusqu'à présent pour Malindi. Partagez avec d'autres voyageurs toutes les informations dont vous disposez pour cette ville et jouez le rôle du "guide touristique"!

Vivre & découvrir

Aucune contribution n'a été envoyée jusqu'à présent pour Malindi. Partagez avec d'autres voyageurs toutes les informations dont vous disposez pour cette ville et jouez le rôle du "guide touristique"!

Malindi : récits de voyage

Nous avons passés de superbe vacances dans ce pays si différent du notre. Une rencontre avec HASSAN nous a ... Lire la suite

240 avis sur les hôtels Malindi avec une note moyenne de 4.3 sur 6

240 5
Jonathan
1 avis publié
En solo, 26-30 ans
Montpellier, France
Pas cher pour un all inclusive "discount"Hôtel non recommandé
Hotel Sandies Tropical Village in Malindi, Provinz Coast
3,3
Soleils
/ 6
L’hôtel n’est pas cher pour un all incluse (soft drinks et alcool local uniquement) et c’est bien là son seul argument. La clientèle est quasi uniquement italienne et ces derniers parlent peu l’anglais, le service est mauvais (plus d’assiettes au buffet, trois personnes pour vous faire un café au bar le matin et pas une qui ne vienne vous l’apporter alors que vous êtes seul installé sur la terrasse, obligé d’aller le chercher soit même, le café au petit déjeuner qui vous est servi quand vous... Continuer à lire l'avis
Séjour en avril 2013 - Lu 245 fois

Laurence
14 avis publiés
En solo, 46-50 ans
Jumilhac Le Grand, France
DécevantHôtel non recommandé
Hotel Sandies Tropical Village in Malindi, Provinz Coast
2,8
Soleils
/ 6
J'ai passé 2 nuits dans cet hôtel et ai été très déçue. La réception est très belle mais les chambres sont situées dans des bâtiments vieillissants, l'équipement des chambres est vétustes. On dirait que tout est fait à l'économie ! Pas possible de laisser la climatisation fonctionner quand on sort de la chambre, la chambre est donc beacoup trop chaude quand on rentre de la plage ou du dîner. Le ventilateur est très bruyant. La piscine et la plage sont agréable mais il n'est pas vraiment poss... Continuer à lire l'avis
Séjour en mai 2013 - Lu 69 fois

Laurence
14 avis publiés
En solo, 46-50 ans
Jumilhac Le Grand, France
Plutôt décevantHôtel non recommandé
Hotel Sandies Tropical Village in Malindi, Provinz Coast
3,6
Soleils
/ 6
J'ai trouvé cet hôtel décevant. Chambre correcte mais sans originalité. Pas de possibilité de laisser la climatisation quand on sort de la chambre. Quand on revient dans la chambre le soir, il y fait horriblement chaud et il faut longtemps pour que la climatisation rafraîchisse la pièce. Idem, le soir après le dîner, résultat, pas moyen de dormir. Le ventilateur est très bruyant. Buffets déjeuners et dîners similaires tous les jours, nourriture de qualité moyenne. Le service est égale... Continuer à lire l'avis
Séjour en juillet 2013 - Lu 76 fois

// EULERIAN // TEDEMIS

 
International

Si vous envisagez de partir en vacances à Malindi Provinz Coast, n'hésitez pas à rechercher des hôtels à Malindi sur HolidayCheck. Les avis de la communauté vous aideront à trouver l'hôtel idéal pour votre voyage à Malindi Kenya.


© 1999 - 2014, tout droit réservé.
City index
"Holidaycheck.fr utilise des cookies.Cliquez ici pour plus d'informations et pour savoir comment changer vos paramètres. En utilisant notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l'utilisation des cookies sur Holidaycheck.fr